Des pâturages à la Porte de Versailles : les chiffres fous du salon de l’agriculture

Encore une fois le Salon de l’agriculture, le plus prisé de France, s’est emparé des cœurs : les agriculteurs venus de toute la France ont amené avec eux l’excellence de leurs savoirs et de leurs produits pour enchanter petits et grands parisiens.

Revenons sur quelques chiffres éloquents qui font de cet événement, l’un des plus populaires de l’Hexagone. Des semaines en amont, des préparatifs minutieux se mettent en place, c’est le branle-bas de combat Porte de Versailles afin d’ accueillir plus de 1 000 exposants arrivant de toute part, 21 pays sont ainsi représentés. Les agriculteurs n’arrivent jamais seuls, dans leurs camions des beautés rares attendent que chemin se fasse, 3 850 animaux ont transité vers ce haut lieu de convivialité. Ils sont jolis, brossés, bichonnés, ils vont eux aussi rencontrer leurs confrères et rivaliser d’astuces pour se présenter sous leur meilleur jour. La vache, l’égérie du Salon de l’agriculture ne se prend pas la tête devant les cochons, les ânes et autres espèces plus rares comme les Epagneul King Charles élevés dans la Nièvre. Ici il vaut mieux bien s’entendre : 360 races partagent la même excitation. Pour se détendre toute cette compagnie a besoin de douceur, 230 tonnes de paille pour se faire un nid douillet quand les visiteurs rentrent chez eux le soir, 100 tonnes de foin pour des repas festifs, 280 tonnes de fumier pour parfumer d’un nouvel air champêtre Paris et sa périphérie.

Le jour J, ce sont plus de 600 000 visiteurs, qui, comme en 2017, seront venus pour partager des moments de joie et de découverte.

Pendant que les vaches chaloupent leur croupe, les hommes et les femmes s’enivrent de délices sacrés. L’année dernière 16 801 vins ont été testés, 5 420 produits régionaux goutés, cette année encore, les promeneurs ont fait honneur aux paysans.

Tous ravis mais épuisés après 5 610 médailles décernées aux plus valeureux des agriculteurs, aux plus gouteuses des productions et aux plus chics des animaux, tous s’en iront le cœur vibrant de sourires partagés.

Des pâturages à la Porte de Versailles : les chiffres fous du salon de l’agriculture