KETIL MEDIA, première régie publicitaire plurimedia indépendante française

Les actualités de Ketil Media
La bibliothèque de l’espace

Nous vous parlions dans un précédent article de la Tesla, propulsée dans l’espace par le lanceur Space X et désormais en route vers la planète mars. Mais ce lancement réserve finalement son lot de surprises ! Au-delà d’une opération de communication rondement menée, Elon Musk a profiter de ce lancement exceptionnel pour remplacer les habituelles charges utiles de tests pour des objets plus inhabituels, sur fond de David Bowie…

En collaboration avec une association de préservation de la culture humaine, « Arch Mission Foundation » qui cherche à préserver et disséminer les plus importantes données de l’humanité à travers le temps et l’espace, Space X et Tesla ont utilisé un cristal de quartz, dont la capacité de stockage est énorme et qui peut résister à des températures de plus de 1000° pour stocker… des livres ! Ce nouveau système de stockage, dont la durée de vie est estimée à près de 14 milliards d’années, contient les trois premiers ouvrages du « Cycle de Fondation », une série de livres de science-fiction écrite par Isaac Asimov, une référence dans le monde de la littérature de science-fiction. « Cette bibliothèque Arch sera en orbite autour du soleil pendant des millions d’années, au moins, aux côtés de la Tesla Roadster d’Elon », se félicite Nova Spivack, cofondateur de la fondation. L’association annonce l’envoi d’une bibliothèque contenant des documents, des photos et des vidéos à la surface de la lune dans les prochaines années.


La presse traditionnelle recule au profit du Digital

L’ACPM-OJD vient de publier les premières tendances des chiffres de la diffusion de la Presse Grand Public et de la fréquentation des sites et applications de presse pour les dix principales familles de presse. Au total, la diffusion de la presse, version papier, est en baisse de 3,1% en 2017 par rapport à 2016. Cette baisse est contrebalancée par la forte progression des versions numériques des magazines : +42,3% par rapport à 2016. De leurs côtés, la fréquentation des sites et applis de presse sont en hausse de 11,2%. Le fait marquant demeure la forte proportion de consultation des applis et sites mobiles qui totalisent 10,4 milliards de visites et affichent une hausse de 29,5% par rapport à N-1.

L’étude montre que la diffusion en PDF est en hausse de 42,3% pour atteindre 245 millions d’exemplaires en 2017.

 


La saison s’annonce exceptionnelle pour les stations de ski

C’est les vacances d’hiver ! Et cette année promet d’être un très bon cru pour les stations et les professionnels de la montagne. Selon l’Observatoire Nationale des Stations de Montagne, l’ANMSM, cette saisons d’hiver 2017-2018 devrait afficher un bilan particulièrement positif. Après les bons résultats affichés pendant les vacances de Noël, celles d’hiver (février / mars) affichent des taux de réservations importants. En moyenne, le taux d’occupation prévisionnel est en hausse de 2 points sur la totalité de la période (82% vs 80% en 2017). En fonction des semaines observées, les prévisions affichent des hausses allant jusqu’à 12 points par rapport à l’année dernière.

Côté logements, tous les types affichent des niveaux de réservation en hausse (particuliers, résidences de tourisme, villages clubs ou agences immobilières). Malgré les conditions météos difficiles du mois de janvier (fortes précipitations, brouillard, vent), les stations se félicitent d’une fréquentation importante et en hausse entre les deux périodes de vacances scolaires. Le taux moyen d’occupation des hébergements collectifs a atteint 61%, en progression par rapport à 2017. Cette hausse de la fréquentation est plus marquée dans les Pyrénées (+4 points) que dans les Alpes (+1 point).

Si l’hébergement affiche un bilan positif, c’est aussi le cas des cours de ski : le Syndicat National des moniteurs de Ski Français annonce une hausse de 3,6 points de souscription aux cours de ski par rapport à 2017.


Le vrai coût des voitures

Cette année encore, le magazine Argus publie son classement des voitures qui coûtent le moins (et le plus) cher. Le media spécialisé dans l’automobile a défini son propre indice : le PRK, le Prix de Revient Kilométrique. Cet indice indique le coût global de plus de 1000 véhicules sur les cinq prochaines années en fonction de quatre niveaux de kilométrages possibles (10000, 15000, 25000 et 35000 kilomètres / an).

Le premier constat que dresse le magazine est que ce coût est en augmentation par rapport aux années précédentes, que ce soit pour les véhicules essence ou les véhicules diesel. Il est cependant signalé que le PRK augmente plus pour les véhicules Diesel que pour ceux qui équipés de moteurs essence. Un écart causé par la hausse des carburants depuis le début de l’année, et en particulier celle du Diesel. En plus, la hausse de la TICPE (la Taxe Intérieure de la Consommation sur les Produits Energétiques a elle aussi augmenté. La volonté de l’Etat est en effet de réduire significativement l’écart entre le tarif du Diesel et celui de l’essence.

Parmi les champions toute catégorie du coût le moins cher : la Dacia Sandero, la Dacia Logan, la Suzuki Celerio, la Citroën C1 et le très prisé Dacia Duster. Du côté des véhicules qui coutent le plus cher à l’usage : la Land Rover Velar, qui se place juste devant la Mercedes GLE et le Jeep Grand Cherokee, qui reviennent chacun à plus de 3€ le kilomètre, contre 33 centimes pour la Dacia Sandero, soit un écart de 1 à 10 !


Le marché automobile démarre 2018 sur des chapeaux de roues

Le CCFA, le Comité de constructeurs Français d’Automobile a publié la semaine dernière les chiffres de vente des voitures neuves pour le mois de janvier. Et on peut affirmer que l’année commence bien pour le marché auto, après une année 2017 record. Les immatriculations de voitures neuves ont augmenté de 2,5% en janvier par rapport à la même période l’année dernière. Avec plus de 155 000 nouvelles immatriculations, le mois de janvier démarre très bien.

Un marché dominé par les constructeurs français et en particulier PSA. Les ventes du groupe ont progressé de 18% par rapport à janvier 2017, boosté par l’intégration d’Opel. Renault progresse de près de 3%, tandis que parmi les leaders étrangers Volkswagen affichent une baisse de 14,3%.

Et les perspectives s’annoncent plutôt bonnes pour l’année 2018. Selon l’observatoire Cetelem, les ventes de véhicules devraient augmenter de 2% dans le monde, de 2,5% en Chine, de 0,3% en Union Européenne, mais surtout de 3,8% en France, soit 2,2 millions de véhicules qui pourraient être vendus cette année selon les données du bonhomme vert. Des ventes qui devraient confirmer la baisse des ventes de véhicules Diesel au profit des moteurs essence et hybride.


Elon Musk met sa Tesla en orbite !

Mais où s’arrêtera le génie créatif d’Elon Musk ? Voilà probablement la campagne de communication la plus « space » de l’histoire ! La société de lanceurs de fusées Space X a effectué un nouveau lancement la semaine dernière. Rien de surprenant au premier abord, puisque ce n’est pas le premier lancement d’une fusée par la société du milliardaire américain. Mais la fusée avait quand même quelque chose d’assez spéciale. La partie supérieure de la fusée Falcon Heavy ne contenait pas un satellite de communication, ou météo, mais bien un roadster Tesla de première génération. Ce qui fait de ce petit coupé électrique la première voiture propulsée dans l’espace !

La voiture, actuellement en orbite est programmée pour se déplacer vers mars. La voiture, pilotée par un mannequin habillé en cosmonaute, est équipée de camera et une chaîne You Tube diffuse les images en live :

 

Particulièrement à l’aise, le coude à la portière, le conducteur de l’espace se déplace à plusieurs milliers de kilomètres / heure en écoutant en boucle Life on mars de David Bowie.

Mais la mise en orbite de cette voiture n’est pas le seul événement spectaculaire qui a marqué ce lancement. Le vol, suivi par des millions de personnes en live sur Internet a aussi été marqué par l’atterrissage des lanceurs, quelques minutes après le décollage de la fusée. Contrairement à ce qui se produit habituellement avec des fusées comme Ariane, ces lanceurs pourront donc être réutilisés pour une prochaine mission.


Plus de 2 millions d’utilisateurs pour Molotov TV

Molotov.tv est une plateforme de délinéarisation de programmes TV : une autre manière de regarder la télévision, à la carte. Lancée par Pierre Lescure et deux associés en 2016, cette application disponible sur tous les devices fixes et mobiles permet aux utilisateurs de regarder ses programmes TV, quelle que soit la chaîne d’origine (si tant est qu’elle ait signé un partenariat de diffusion avec la plateforme).

Dès le départ, l’application a rencontré un succès auprès des utilisateurs : plus de 1 million d’amateurs de streaming avaient rejoint la plateforme avant la fin de la première année. Aujourd’hui, ce nouvel acteur de la diffusion compte 2 millions d’adeptes, dont 500 000 qui se connectent quotidiennement.

De quoi afficher une certaine ambition, notamment sur le développement à l’international : Molotov vise les 100 millions d’abonnés d’ici 5 ans. C’est pourquoi la jeune société s’est lancée dans un nouveau tour de table pour espérer une nouvelle levée de fonds significative.


Les chiffres fous de Candy Crush Saga !

L’un des plus célèbres jeux pour Smartphone a fêté il y a peu ses 5 ans. Et il y a de quoi affoler les compteurs, les chiffres sont impressionnants. Le jeu d’explosion de bonbons a été téléchargé… 3 milliards de fois ! Et c’est peu dire que les joueurs sont actifs, voire accros à ce jeu coloré : un trillion de parties, soit un milliard de milliards de parties ont déjà été jouées sur une grande partie des smartphones en circulation dans le monde ! En moyenne, les joueurs actifs, estimés à plus de 300 millions, y consacrent 36 minutes par jour.

Et les développements continuent. A son lancement, le jeu comportait 400 niveaux, il y en a désormais 2800 et King, la société qui édite le jeu vise les 3000 niveaux d’ici quelques mois. Au total, ce sont plus de 70 salariés qui sont en charge du développement du jeu.

Mais Candy Crush, c’est aussi une affaire de gros sous puisque pour progresser plus facilement dans le jeu, les joueurs sont invités à acheter des bonus. Un article du journal Le Monde de 2015 indiquait que même si une faible proportion de joueurs dépensait de l’argent (environ 8 millions), ces derniers y consacraient en moyenne 25$ par mois. King avait engrangé en 2015 plus de 2 milliards de revenus, avec un bénéfice de l’ordre de 500 millions. C’est aussi l’année de son rachat par la société Activision Blizzard pour un montant de près de 6 milliards d’euro, soit 2 milliards de plus que la valeur de la licence Star Wars par Disney…


Toutes les actualités

Ketil Media : première régie plurimedia indépendante

Ketil Media est une régie plurimedia indépendante proposant aux annonceurs une offre de supports puissants et en forte affinité sur les principales cibles du Marché Publicitaire.

Nos missions prioritaires : accompagner les annonceurs en leur offrant les solutions les plus adaptées à leur stratégies Media et assurer un développement efficace des supports des éditeurs en mettant à leur disposition nos expertises commerciales et marketing.

Ketil Media propose aux Annonceurs et aux Agences Media des réponses appropriées et pertinentes sur la plupart des médias (en radio, TV, presse et digital) et hors-média via sa cellule Event.