KETIL MEDIA, première régie publicitaire plurimedia indépendante française

Les actualités de Ketil Media
Black Friday : les chiffres

Le Black Friday une importation Américaine

Créé dans les années 1970 Outre-Atlantique, Le Black Friday est une institution chez nos voisins Américains. Il marque le début des achats de Noël.

Profitant du long week-end qui commence le jeudi férié de Thanksgiving et qui se prolonge jusqu’au lundi avec le Cyber Monday, les enseignes s’activent pour que ce moment soit un incontournable de la consommation. Aux États-Unis durant ces 5 jours, 174 millions de consommateurs dépensent en moyenne 335 dollars. En 2017, 77 millions de personnes se sont rendus en magasin, 66 millions ont fait leurs courses sur internet, certain ont même fait les deux. Un total 58 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour les entreprises participantes en 2017.

Des chiffres vertigineux qui montrent bien que le couple Black Friday et Cyber Monday fonctionne Outre-Atlantique !

En France ça donne quoi ?

Le Black Friday (ou Vendredi Noir en français) voit le jour sur l’hexagone en 2014. Inauguré par les géants du commerce en ligne telle que Amazon, Cdiscount, Apple, cette journée de promotions était d’abord une histoire de web. Le phénomène Black Friday reste encore minime en France même si d’années en années les entreprises et les consommateurs français commencent à se prendre au jeu.

En 2015, 29 % des Français déclaraient avoir fait des achats lors du Black Friday. En 2016, les ventes en ligne progressent de 41% par rapport à 2015. Amazon sort grand gagnant de cette journée et enregistre 1,4 million de commandes dans une cadence folle de 970 produits vendus par minute.

2017 sonne comme le véritable départ du phénomène français « Vendredi Noir ». Avec 30 % de ventes en plus et 42,8 millions de transactions par carte bancaire enregistrées sur les principaux sites de vente en ligne, l’événement gagne significativement du terrain. Les acheteurs semblent aussi prêts à dépenser plus. En 2016 le panier moyen des acheteurs s’élevait à 112 euros alors qu’en 2017, il était de 118 euros.

La session 2018 c’est ce vendredi 23 Novembre, un Français sur deux devrait y participer. Et vous dans quelle moitié vous situez-vous ?


 Coupe Davis 2018, La finale FRANCE – CROATIE

Les 23, 24, 25 Novembre prochain la finale de la Coupe Davis 2018 se déroulera sur la terre battue du stade Pierre-Mauroy de Lille. La France affrontera la Croatie, avec une équipe composée par Yannick Noah le capitaine de l’équipe de France. Ce sont donc Jérémy Chardy, Pierre-Hughes Herbert, Nicolas Mahut, Lucas Pouille et Jo-Wilfried Tsonga qui défendront les couleurs de la France. Richard Gasquet qui devait faire partie de la sélection pour la final de la Coupe Davis 2018, a déclaré forfait pour un début de pubalgie. Le capitaine de l’équipe des bleus n’a pas souhaité le remplacer, ils seront donc cinq à s’opposer aux Croates !

Face à eux une équipe Croate plutôt musclée, sélectionnée par le capitaine Zljko Krajan : Marin Cilic et Borna Coric, respectivement 7ème et 12ème joueur mondial. En double c’est Mate Pavic, numéro 3 mondial, Franko Skugor 28ème et Ivan Dodig 35ème en double mais numéro 4 en 2015 qui vont jouer sur le sol Lillois.

La fin d’une époque…

Cette finale marque la fin d’une époque. Créé il y a 118 ans La Coupe Davis opère une vraie révolution dès 2019 avec des changements de fonctionnement importants. Effectivement La Fédération internationale de tennis a adopté en Août dernier le projet de réforme de la Coupe Davis.

Finis les quatre week-ends de compétition répartis sur l’année dans des lieux différents. A partir de 2019 l’épreuve se déroulera dans un lieu unique regroupée sur une semaine de compétition au mois de novembre.

Finis également les matchs en trois sets, ils se jouerons dorénavant au meilleur des trois sets.

Rendez-vous donc ce week-end pour la grande dernière de la Coupe Davis avant le début de la nouvelle ère, avec un match France Croatie qui s’annonce palpitant.


ARTE TV vous embarque sur la vague QUEEN

logo-arte« À base d’archives et de témoignages rares, un portrait passionnant de Freddie Mercury (1946-1991), le légendaire leader de Queen, énigmatique icône musicale aux multiples facettes. » Un documentaire à ne pas manquer en Podcast ici!  Jusqu’au 8 décembre.

 

 

 

 

 

 

Logo de Kétil média, régie publicitaire


– 10 % sur vos abonnements de Gourmand Magazine

logo-gourmand pour kétil média, régie publicitaire« Tous les 15 jours, découvrez de nouvelles idées de recettes pour vous aider dans la composition quotidienne de vos menus. En plus, des dossiers sur les produits de saison et des conseils de chefs !  » L’offre d’abonnement – 10% c’est ici .

 

 

 

 

 

 

 

Logo de Kétil média, régie publicitaire


Péages sans barrières, SANEF a fait le test

Logo_Sanef radio autoroute« Pour la Première fois en France, Sanef expérimente le péage de demain à Boulay. Soyez prêts début 2019! Passer au péage sans s’arrêter c ‘est plus fluide plus sûr et plus rapide  » Les explications en vidéo c’est ici

 

 

 

 

 

 

Logo de Kétil média, régie publicitaire


Les Collectionneurs : des Chefs mobilisés pour Les Restos du Cœur

Les Collectionneurs, c’est une marque qui réunit un réseau d’établissements touristiques. Avec Alain Ducasse à la présidence depuis 1999, le réseau regroupe des Chefs et Hôteliers passionnés et indépendants. En 2009, Stéphane Lelièvre, chef et Vice-Président du Comité Restaurateurs des Collectionneurs initie Les Dîners de Chefs au profit des Restaurants du Cœur avec plusieurs de ses confrères. Depuis 2014 la communauté des Chefs des Collectionneurs propose des dîners en simultanés dans plusieurs villes de France au tarif unique de 100 euros. Toutes les recettes des dîners seront reversées au Restos du Cœurafin d’aider les plus démunis.

Le Chef de L’ermitage de Corton, Vincent Chiratcontribue à ce beau moment de solidarité.

 « J’ai eu envie de donner du sens à mon métier (…) en mettant mon savoir-faire de chef au service des plus démunis (…). C’est un moment de générosité unique à la fois avec les voyageurs qui sont au rendez-vous chaque année, mais aussi entre chefs, puisque l’on cuisine tous ensemble pour une même cause. »

En chiffre la levée de fond ça donne quoi ?

De 2014 à 2017 c’est plus de 470 000 euros qui ont été versé aux Restos du Cœur grâce aux Dîners des Chefs. Avec cette somme 470 000 repas ont pu être distribué pour les personnes en grandes difficultés. En 2018 l’événement compte accueillir 1500 convives dans les tables du réseau Des Collectionneursce qui devrait permettre de rassembler 150 000 euros pour Les Restos du Cœur.

L’édition 2018

Pour participer à ce bel événement rendez-vous le 4 décembre dans l’une des douze villes de France, dont Agen, Beaune, Douai, Etretat, Giverny, Hossegor, La-Seyne-sur-Mer (complet), Mougins, Paris (complet), Saumur, Toulon (complet) et Valence.

Renseignements et réservations directement sur le site Des Collectionneurs


Prix littéraires 2018 : les lauréats de l’automne

Après une rentrée littéraire toujours sur les startingblock, la pression peut redescendre, la course aux grands prix littéraires 2018 est bouclée. Goncourt, Renaudot, Femina, Médicis, des prix de renom qui galvanisent le monde littéraire et offrent une assise appréciable aux auteurs. Les éditeurs vont maintenant pouvoir se concentrer sur leurs chouchous. Les valeureux gagnants des prix littéraires 2018 sont donc :

Pour le Goncourt, Nicolas Mathieu « Leurs enfants après eux » chez Actes Sud, ou l’histoire d’adolescents qui se découvrent dans une vallée perdue.

Le Renaudot est attribué à Valérie Manteau pour « Le sillon » aux éditions Le Tripode, prix surprise puisqu’il n’apparaissait pas sur la liste des nommés.

Le prix Femina va à Philippe Lançon pour le « Lambeau » chez Gallimard, un roman en guise de confession qui revient avec force et émotion sur l’attentat de Charlie Hebdo.

Le prix Médicis est décerné à Pierre Guyotatpour « Idiotie » édité chez Grasset, l’auteur a aussi reçu le prix Femina spécial pour l’ensemble de son œuvre.

Des prix et des ventes

Les prix littéraires 2018, comme les précédents, accueillent depuis près d’un siècle des auteurs dans un cercle vertueux de la littérature. Ils mettent en exergue des romans qui se vendront forcément plus que les autres. Heureux éditeurs et auteurs qui acquièrent ainsi une notoriété pour les années à venir. Les prix littéraires 2018 sont une manne financière non négligeables. En effet les ventes d’un Prix Goncourt s’élèvent en moyenne à 431 000 exemplaires et représentent entre 10% et 35% des ventes de fin d’année d’un éditeur.

Entre Août et les fêtes de Noël s’effectuent 80% des ventes de livres. Une période charnière expliquée par les sorties littéraires de fin d’été, succédé de près par les prix littéraires début novembre et les achats de cadeaux en prévision de Noël.

S’il y a bien un moment où tout se joue pour le monde de la littérature c’est bien à l’automne.


Festival de Danse à 45 min de Paris avec Sanef

Logo_Sanef« A 45 minutes au Nord de Paris par l’autoroute A1, au cœur de trois forêts, la ville médiévale et capétienne de Senlis est au cœur de l’Histoire de France. Elle accueil la 7ème édition du festival Senlis mène la danse, week-end chorégraphique mêlant stage et spectacles, se déroulera du 23 au 25 novembre 2018 » Lire la suite

 

 

 

 

 

 

 

Logo de Kétil média, régie publicitaire


Toutes les actualités

Ketil Media : première régie plurimedia indépendante

Ketil Media est une régie plurimedia indépendante proposant aux annonceurs une offre de supports puissants et en forte affinité sur les principales cibles du Marché Publicitaire.

Nos missions prioritaires : accompagner les annonceurs en leur offrant les solutions les plus adaptées à leur stratégies Media et assurer un développement efficace des supports des éditeurs en mettant à leur disposition nos expertises commerciales et marketing.

Ketil Media propose aux Annonceurs et aux Agences Media des réponses appropriées et pertinentes sur la plupart des médias (en radio, TV, presse et digital) et hors-média via sa cellule Event.