KETIL MEDIA, première régie publicitaire plurimedia indépendante française

Les actualités de Ketil Media
KETIL MEDIA recrute un(e) Chargé(e) de planning et diffusion Radio

PRINCIPALES MISSIONS

  • Planification, gestion et optimisation des campagnes publicitaires dans le respect des conditions contractuelles, bilans et suivis de chiffres,
  • Interface entre les différents interlocuteurs : Agences, Annonceurs, Commerciaux, Gestion, Supports,
  • Récupération et mise en place des éléments techniques,
  • Préparation et mise en forme des conducteurs publicité radio pour diffusion

PROFIL RECHERCHÉ

  • Bac +2/3 minimum
  • Ayant travaillé en agence ou régie publicitaire, bonne connaissance des média est un plus

COMPÉTENCES DEMANDÉES

  • Rigueur
  • Aisance avec les chiffres
  • Qualité organisationnelle
  • Réactivité et capacité à travailler dans l’urgence
  • Très bon relationnel clients.
  • Connaissance des logiciels MEDIA PILOT, ATELIER RADIO, MEDIA PUB et ADEUXI est un plus.

CONDITIONS

  • Type de contrat : CDI à temps plein
  • Disponibilité : immédiate
  • Avantages : RTT, mutuelle d’entreprise, Tickets Resto, prévoyance
  • Poste basé à Boulogne-Billancourt, Métro Marcel Sembat
  • Rémunération 30 k€ annuels bruts

Les voyageurs d’affaires Millenials : conviviaux, connectés et… prudents !

C’est une enquête de la société de voyages Carlson Wagon Lit qui le montre : les voyageurs d’affaires Millenials (définis comme étant âgés entre 25 et 34 ans) sont beaucoup plus sociables et plus soucieux de leur sécurité personnelle que les voyageurs d’affaires plus âgés. L’étude « CWT Connected Traveler Study » menée auprès de 1900 voyageurs en provenance de 16 pays, montre que près des 2/3 des Millenials voyagent à plusieurs dont 43% avec des collègues et 15% avec des familles ou des amis. A l’inverse, près des ¾ des baby-boomers voyagent seuls. Ils sont 23% à voyager en compagnie de collègues et seulement 6% avec des amis ou de la famille.

L’étude montre aussi que 29% de cette cible convoitée par les direction marketing sont susceptibles d’annuler un voyage pour des raisons de sécurité, soit 9 points de plus que la génération X (20%) ou des baby-boomers (12%). Dans cette optique, ils sont près de la moitié à souscrire des assurances, contre 36% de la génération X et 31% des baby-boomers.

Cette étude montre aussi que l’utilisation de la technologie varie aussi d’une génération à l’autre : lorsqu’il s’agit de communiquer avec leur famille, les baby-boomers préfèrent utiliser leur téléphone, contre 39% des Millenials.  A l’inverse, un tiers des Millenials utilisent des plateforme comme Skype, contre 17% des baby-boomers. Tous les voyageurs d’affaires affichent une préférence pour l’e-mail pour communiquer avec ses collègues. Mais les générations affichent cependant quelques différences : 52% des baby-boomers apprécient le mail pour communiquer, contre 34% des Millenials qui lui préfèrent d’autres modes de communication…


Le transport aérien devrait connaître une forte hausse en 2018

Bonne nouvelle pour le transport aérien ! L’association du transport aérien international (IATA) annonce une d’ores et déjà une année 2018 exceptionnelle avec un bénéfice record pour les compagnies aériennes. Selon les prévisions de cette association publiées le 5 décembre dernier, les compagnies aériennes devraient en effet dégager un bénéfice net collectif de 34,8 milliards de dollars en 2018, en forte augmentation par rapport aux 34,5 milliards de dollars prévus en 2017. Le chiffre d’affaires du secteur des transports aériens devrait atteindre 824 milliards de dollars en 2018, en hausse de près de 10% par rapport à 2017.

L’association internationale prévoit que le nombre de passagers affiche une augmentation de 6% à 4,3 milliards vs 4,1 milliards en 2017 grâce notamment à une hausse significative du taux d’occupation des sièges à plus de 80%. Le beneficie net par passager devrait ainsi s’établir à 8,90$ (8,45$ en 2017).

Toujours selon la IATA, le secteur du fret devrait lui aussi connaître une hausse significative : la quantité de marchandises transportées devrait passer de 59,9 milliards de tonnes en 2017 à plus de 62 millions l’année prochaine.

Ces augmentations du trafic, des revenus et de la rentabilité devraient concerner toutes les régions du monde même si de fortes disparités régionales existeront encore en 2018. Les transporteurs d’Amérique du nord seront encore au premier rang des résultats financiers, récoltant plus de la moitié des bénéfices générés par cette industrie du transport aérien. Malgré une plus forte concurrence et les incertitudes liées au Brexit, les compagnies aeriennes devraient elles aussi, toujours selon ce rapport, tirer leur épingle du jeu…


Voyages-sncf devient officiellement OUI.sncf

C’est sans aucun doute l’opération marketing de cette fin d’année, la plus grosse opération de changement de nom de marque. Depuis le 6 décembre dernier, le premier site e-commerce de France a en effet changé de nom. Voyages-sncf, créé en 2000 est officiellement devenu oui.sncf. Un changement à la SNCF qui s’est déroulé sans accroc (contrairement à certaines mutations techniques), selon les termes de Guillaume Pepy, le Président de la SNCF.

Cette nouvelle plateforme digitale de distribution et d’information est le 3ème axe de la stratégie « Oui », qui a déjà vu le déploiement des offres low-cost (Ouibus, Ouigo, etc…) et le repositionnement de l’offre TGV avec inOUI.

Pour Guillaume Pepy, le fil conducteur qu’incarne OUIsncf.com a pour ambition de répondre aux plus près aux demandes et besoins de chaque typologie de client : « pour la longue distance, nous avons fait le choix de combiner différentes mobilités : le train, le bus, etc… afin de gagner plus de voyageurs (…) ces différents modes de transport se complètent. ».

La SNCF annonce donc un site simplifié, avec une offre multiple, plus accessible et mieux expliquée. L’accompagnement est également au cœur de cette nouvelle plateforme avec notamment un service client disponible 7j/7 et 24h/24. Une autre nouveauté pour ne rien rater des bons plans : le lancement d’une alerte « Petits Prix » afin d’être informé des meilleures offres sur un trajet donné.

Les objectifs de la SNCF sont ambitieux : 15 millions de voyageurs supplémentaires à horizon 2020 pour atteindre les 115 millions de passagers. EN 2017, la SNCF affichait à fin octobre 9 millions de passagers supplémentaires par rapport à 2016.


La voiture : En ville, à la campagne, mais surtout pas à Paris

Parmi les personnes intéressées pour acheter une voiture neuve dans les deux ans, 20% vivent dans les communes rurales mais la majeure partie habite dans les grandes villes. Sur 100 intentionnistes d’un futur achat de voiture neuve, 31 sont installés dans des villes de plus de 100 000 habitants et 19 dans l’agglomération parisienne. A noter cependant qu’à Paris intra-muros, le nombre de personnes qui a l’intention d’acheter un véhicule diminue fortement. Pour la petite histoire, les ménages les plus équipés habitent dans les Landes et en Vendée.

Il est vrai que la voiture n’a plus la côte auprès des Parisiens. Pour preuve, le taux d’équipement des ménages en automobile, selon les derniers chiffres de l’INSEE, est de 36,8% à Paris contre 81,1% sur l’ensemble du territoire de la France métropolitaine. Les nouvelles politiques de la voiture imposées par la Mairie de Paris n’incitent pas vraiment à l’achat d’un véhicule pour les habitants de la capitale. Reste que de nombreux professionnels dans Paris ont besoin d‘un véhicule pour transporter leur matériel ; on pourrait imaginer qu’ils composent la plus grosse partie des déplacements dans Paris. Mais ce n’est pas du tout le cas : selon une étude menée par la Mairie de Paris, 80% des véhicules en circulation dans l’hyper-centre concernent des particuliers, seuls 20% concernent des professionnels…

Toujours selon cette étude, 65% des automobilistes ou conducteurs de deux-roues motorisés parisiens répondent qu’ils préfèrent ce mode de transport car c’est plus rapide ; 25% car c’est plus confortable. Majoritairement, l’usage d’un véhicule personnel reste donc une question de confort : seuls 22% des usagers reconnaissent avoir besoin d’un véhicule pour leur déplacement. 


Qui sont vraiment les acheteurs de voitures neuves ?

Selon TGI de Kantar Media, les acheteurs de voitures neuves sont majoritairement des hommes. Mais notons quand même la proportion significative de femmes parmi ces futurs acheteurs de véhicules : elles représentent plus de 40% d’entre eux, sans compter leur rôle déterminant de prescriptrices.

Pour ce qui est de l’âge, ils sont plutôt âgés : 26% ont entre 35 et 49 ans, 30% entre 50 et 64 ans et 23% ont plus de 65 ans. Plus de la moitié des futurs acheteurs de voitures neuves ont donc plus de 50 ans. Des cibles souvent délaissées dans l’élaboration des plans marketing. C’est pourtant une population plus aisée, libérée de nombreuses contraintes financières. C’est aussi l’âge de l’accomplissement de ses rêves, un âge où l’on souhaite se faire plaisir !

Sans surprise, toujours selon l’étude TGI de Kantar Media, parmi les Français prêts à franchir le pas dans les deux ans, on retrouve les catégories socioprofessionnelles les plus aisées (actif CSP+ à 39,9%) avec une surpondération chez les « cadres, profession intellectuelle supérieure et chef d’entreprise » ; 18,6% des acheteurs de voitures neuves font partie de ce sous-groupe, alors qu’ils ne pèsent que 9,4% dans la population française. En deuxième position, on retrouve les professions intermédiaires avec 17,7% des intentionnistes.

Les retraités CSP + qui ont l’intention d’acheter une voiture représentent quant à eux 15,9%. Les employés, en 4ème position représentent 13,6% des intentionnistes.

Pour en savoir plus, téléchargez le livre blanc de Ketil Media : Qui sont vraiment les acheteurs de voitures neuives ? » sur www.ketilautomobiles.com


Les voitures mythiques de Johnny Hallyday

C’est le site 321auto.com qui en 2015 s’était penché sur une des passions du désormais légendaire Johnny Hallyday qui n’aimait pas que les motos… Le site spécialisé dans les annonces d’occasions dressait il y a 3 ans le Top 10 des plus belles voitures possédées par le chanteur. Parmi ces automobiles, de véritables trésors : comme la Triumph TR3, qui selon le site, fut la première voiture officielle de Johnny. Elle lui fut offerte à 17 ans par son producteur Johnny Stark, mais il ne put bien entendu la conduire que quelques mois plus tard, après ses 18 ans et l’obtention de son permis de conduire.

Grand fan de sportives et des Etats-Unis, on citera aussi sa Ford Mustang de 1967, avec laquelle il participera au célèbre Rallye Monte-Carlo ou cette Ferrari 275 GTB/2 que le chanteur s’est offert au moment où sa carrière prenait son envol dans les années 60. Ce n’est pas la seule Ferrari que Johnny possèdera : il fut l’heureux propriétaire d’une Ferrari Testarossa. Selon 321auto.com, la légende veut qu’un ami ait débarqué chez lui au volant du bolide et qu’il ait immédiatement filé chez le concessionnaire pour s’en acheter une. Passionnés par l’Amérique et sa production automobile, le chanteur de rock fut aussi le propriétaire d’un Hot Rod bleu (une voiture ancienne totalement tunée) et d’une Ford GT 40.

Côté luxe, on a vu Johnny au volant d’une Bentley Continental GT Speed Convertible, d’une Rolls Royce Phantom ou encore d’une… Citroën DS avec laquelle il aura un grave accident en compagnie de sa compagne de l’époque, Sylvie Vartan…

 Découvrez en image les modèles préférés de Johnny : http://www.321auto.com/photo-auto/432-top-10-des-voitures-de-johnny-hallyday-photo-0.html#body-photo


Marché des voitures neuves, la hausse continue

L’année 2017 s’annonce exceptionnelle pour le marché de l’automobile. Les immatriculations de voitures particulières neuves ont poursuivi leur progression au mois de novembre selon de CCFA, le Comité des Constructeurs Français d’Automobile. Avec 180 012 immatriculations, le marché des voitures neuves est en hausse de 10,3% en données brutes et de 5,1% à nombre de jours ouvrés comparable par rapport à novembre 2016. Sur les 11 premiers mois de 2017, le marché automobile français atteint 1 917 384 unités depuis le début de l’année et affiche une hausse de 5,3% en données brutes.

En octobre, comme nous vous en parlions le mois dernier  » Encore une forte hausse des ventes de voitures neuves en octobre « , le marché avait déjà connu  une hausse impressionnante. Le marché est attendu en hausse de 3 à 4% selon le CCFA.

Du côté des utilitaires légers, la hausse est aussi soutenue. Avec 38 812 immatriculations au mois de novembre 2017, le marché des VU légers neufs (moins de 5,1 tonnes) est en hausse de 8,4% en données brutes et de 3,3% à nombre de jours ouvrés comparable par rapport à novembre 2017. Un marché en hausse de 8,2% sur les 11 premiers mois de l’année.

Seule ombre au tableau, le marché pourrait bien ralentir en décembre en raison des bugs en série du nouveau système dématérialisé de demande de Cartes grises. Depuis le 6 novembre, les préfectures n’ont en effet plus de guichets d’accueil pour ce démarches. A l’heure actuelle, certains concessionnaires ou mandataires voient des milliers de demandes bloquées par le système informatique de l’ANTS, l’Agence Nationale des Titres Sécurisés.


Toutes les actualités

Ketil Media : Première régie plurimedia indépendante

Ketil Media est une régie plurimedia indépendante proposant aux annonceurs une offre de supports puissants et en forte affinité sur les principales cibles du Marché Publicitaire.

Nos missions prioritaires : accompagner les annonceurs en leur offrant les solutions les plus adaptées à leur stratégies Media et assurer un développement efficace des supports des éditeurs en mettant à leur disposition nos expertises commerciales et marketing.

Ketil Media propose aux Annonceurs et aux Agences Media des réponses appropriées et pertinentes sur la plupart des médias (en radio, TV, presse et digital) et hors-média via sa cellule Event.