KETIL MEDIA, première régie publicitaire plurimedia indépendante française

Les actualités de Ketil Media
Tourisme : 90 millions de visiteurs internationaux en France en 2018

Le tourisme français est en passe de battre un nouveau record. Selon le secrétaire d’État en charge du tourisme au Ministère des Affaires Étrangères, la France aurait accueilli l’année dernière près de 90 millions de visiteurs étrangers.

Un record établi malgré les événements qui ont perturbé le pays au cours des deux derniers mois de l’année, et notamment la crise des gilets jaunes ou l’attentat de Strasbourg qui a coûté la vie à des touristes étrangers.

Dans un communiqué publié la semaine dernière, le Quai d’Orsay confirme une progression de « l’ensemble des marchés émetteurs de touristes, pour une fréquentation étrangère en hausse qui devrait avoisiner les 90 millions de visiteurs internationaux ».

Le précèdent record établi en France datait de 2017 et s’élevait à 87 millions de visiteurs étrangers. Pour rappel le gouvernement avait fixé avant les événements de 2015 un objectif de 100 millions de touristes internationaux en 2020.

2019 : la reprise pour le mois de mars

Pour ce début d’année, le Quai d’Orsay précise que les marchés européens représentent près de 80% de la fréquentation internationale en France et que la baisse a été très modérée sur ce type de visiteurs. Les principales annulations sont ainsi à déplorer sur les marchés long-courriers, asiatiques en particulier, qui ont été sensibles aux images de violence urbaines et à l’attentat de Strasbourg. Les arrivées aériennes internationales réservées sont ainsi en recul de 5% pour les deux prochains mois, mais repartent à la hausse à partir du mois de mars.

Les Tours Opérateurs optimistes

Au cours du conseil de pilotage du tourisme qui s’est tenu la semaine dernière au Ministère des Affaires Étrangères et qui rassemblait notamment les professionnels du tourisme et d’associations professionnelles, des prévisions de fréquentations ont été évoquées pour cette nouvelle année. Tous les tours opérateurs s’accordent sur des prévisions optimistes en 2019 si les mouvements sociaux ne se poursuivent pas. Pour l’instant, les réservations en montagne semblent bien se présenter pour cette saison.


La Française des Jeux touche le pactole !

2018 a été une bonne année pour la Française des Jeux. Excellente même ! Alors que l’entreprise nationale se prépare pour sa privatisation, la mariée risque d’être plutôt bien habillée ! La FDJ a collecté 15,8 milliards de mises en 2018, un chiffre en hausse de 4,4%. Un nouveau record boosté par la Coupe du Monde de Football et le Loto du Patrimoine, même si globalement, le nombre de joueurs est en baisse.

Près de 200 millionnaires en France l’année dernière

198 Français sont devenus millionnaires en 2018. Au total, 10,7 milliards d’euros ont été reversés aux joueurs. Des gains en hausse, mais un nombre de joueurs en baisse. Il est passé de 26 à 25 millions de joueurs à cause notamment, de la baisse du nombre de joueurs aux jeux de tirage et en particulier au Loto.

Les jeux de tirage et de grattage engrangent la plus grande partie des mises. Les paris sportifs progressent significativement, bien aidés par la Coupe du Monde de Football et au parcours de l’Équipe de France. Pour la première fois, ce type de jeu a dépassé la barre des 3 milliards d’euros de mises. À elle seule, la Coupe du Monde a généré plus de 300 millions de paris et fut bien évidemment un formidable moteur de recrutement pour les paris sportifs.

Succès pour le loto du patrimoine

 La Française des Jeux précise que le Loto du Patrimoine a rencontré un très grand succès. Ce type de jeu tout à fait inédit a rapporté 187 millions d’euros à la FDJ. 21 millions ont été versés à la fondation du Patrimoine pour restaurer des monuments en péril. Tous les tickets à 15€ ont été vendus en 4 mois auprès de joueurs qui ne sont pas habituellement des « clients » de la Française des Jeux.


La recette de la semaine : 10 plats à base de crêpes

logo-gourmand pour kétil média, régie publicitaireC’est bientôt la chandeleur ! Et avec elle, les traditionnelles crêpes. Alors cette année, pour changer des habituelles crêpes au sucre, confiture, Nutella ou chantilly, retrouvez sur le site Gourmand 10 manières de cuisiner ces délicieuses galettes autrement.

 

Logo de Kétil média, régie publicitaire


Le replay de la semaine : « Il miracolo »

logo-arte

A Rome, Une statuette de Madone pleurant des larmes de sang est découverte dans la cachette d’un chef de la mafia. Cette mise au jour bouleverse la vie de tous ceux qui l’approche. Une série au scénario mystique et aux images à couper le souffle.

Lancez-vous ici dans la découverte de cette série à l’intrigue haletante et aux personnages complexes… Coup coeur assuré ! 

 


Logo de Kétil média, régie publicitaire


Très belle audience hier soir sur ARTE

Très belle audience hier soir sur ARTE avec:

IRREPROCHABLE

De Sébastien Marnier
Avec Marina Foïs, Jérémie Elkaïm et Joséphine JapyLe film a rassemblé 1 448 000 téléspectateurs
pour une PDA de 6,4% sur Ens 4+

ARTE de belles opportunités d’audience à saisir en spots ou en parrainage.

Contact : Sylvie LEFORT 01.78.90.15.36  slefort@ketilmedia.com

L’AFER crée « la minute des épargnants » sur Radio Classique

 

Communiqué de Presse :

 

Sur une recommandation de son agence Medialist, l’Afer – Association Française d’Épargne et de Retraite et KETIL MEDIA créent le rendez-vous « La Minute des Épargnants » sur Radio Classique.

 

De janvier à avril, l’Afer prend la parole sur Radio Classique sous la forme de chroniques éditoriales d’une minute diffusées dans la Matinale et en soirée.

Le Président de l’Afer, Gérard Bekerman, répond à un journaliste qui l’interroge sur des sujets liés à l’argent, à l’épargne, à l’assurance vie.

Ce dispositif est soutenu par un plan d’autopromotions puissant.

 

KETIL MEDIA, la régie de Radio Classique, Medialist et l’Afer ont travaillé en collaboration sur l’ensemble des contenus pour réaliser ce format d’expression innovant.

Le dispositif a débuté le 14 janvier, et se prolongera jusqu’en avril.

 

Contact :

Julie DE CAZANOVE, jdecazanove@ketilmedia.com 01 78 90 11 48 / 06 63 47 13 52


2018 : encore une belle année pour le marché automobile

2018 est une nouvelle fois marquée par la bonne santé du marché automobile. Selon le CCFA, le Comité des Constructeurs Français d’Automobile, sur l’ensemble de l’année, avec 2 173 481 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en hausse de 3% par rapport à 2017.

Une chute du marché de l’automobile en décembre

Une année qui a donc connu une belle embellie, mais qui se termine plutôt mal. En décembre, le marché affiche une baisse de 14,5%. Une baisse notamment imputable à la crise des gilets jaunes, mais aussi parce que beaucoup de voitures étrangères n’ont pas obtenu leur homologation sur le marché français. Au total ce sont un peu plus de 165 000 immatriculations qui ont été effectuées sur le dernier mois de l’année.

Un marché toujours dominé par les constructeurs français

Les groupes Renault et PSA ont vu leurs ventes augmenter de plus de 8% en 2018. Parmi ces deux constructeurs, PSA est le grand gagnant et voit ses ventes progresser de 13,4% avec près de 700 000 voitures neuves vendues. Le groupe Renault ne progresse « que » de 2,5%, sachant qu’au sein du groupe, Dacia continue d’afficher une forme rayonnante et enregistre une progression de plus de 19% par rapport à 2017.

Les constructeurs étrangers, en revanche, affichent une baisse de 3,4%. Là encore, les disparités sont importantes entre les différents groupes : Toyota, Hyundai et le groupe FCA enregistrent des progressions à 2 chiffres, tandis que les groupes allemands notamment sont plus à la peine.

L’inexorable chute du Diesel

C’est le grand perdant de l’année et en particulier de cette fin d’année. Le Diesel n’est plus du tout en odeur de sainteté dans l’hexagone. Ce mode de motorisation pèse moins de 40% des immatriculations en 2018 et le phénomène devrait en toute logique s’amplifier dans les prochains mois. Une forte baisse qui ne profite que très partiellement aux véhicules hybrides et électriques : ce segment n’a progressé que de 6% en 2018.


Vacances d’été, on y pense dès janvier !

Les vacances d’été se préparent… en janvier ! Selon une étude menée en 2018 par l’institut Opinion Way pour le site de réservation de mobil-home Homair Campings Villages, 1 français sur 3 a fait son choix de destination pour les vacances d’été à fin janvier. C’est quand le climat est le plus rude que les Français pensent donc déjà sérieusement au soleil et à la chaleur estivale. Il n’est donc pas illogique, que les travailleurs réfléchissent dès les tous premiers mois de l’année à la manière dont ils passeront leurs congés d’été… Selon cette étude donc, les mois de janvier à mars sont déterminants dans le choix des vacances d’été : c’est à ce moment-là, quand les familles ont une certaine visibilité annuelle sur leur budget notamment, qu’elles décident où et quand partir durant leurs congés d’été.

Des Français prêts à faire des sacrifices pour des vacances de rêve

La détermination du budget est capitale dans l’organisation des vacances et s’y prendre tôt permet d’anticiper d’éventuels renoncements à faire au cours de l’année pour profiter de vacances estivales réussies. Ainsi, toujours selon cette étude, 61% des Français déclarent être prêts à effectuer certains sacrifices pour s’offrir de belles vacances. Ils lèveront donc le pied dans les mois à venir sur les dîners au restaurant, les sorties culturelles ou le shopping. Sur place, 20% du budget des vacanciers français seront consacrés aux loisirs et près d’un tiers à la nourriture.

Le Sud de l’Europe plébiscité pour les vacances

L’idée de retrouver le soleil influence significativement le choix des vacances des Français. Ils se tournent ainsi plutôt vers le Sud de l’Europe. L’Espagne, la Grèce, l’Italie et le Portugal figurent donc en tête des destinations préférées des Français selon l’étude.

Les médias déterminants dans le choix des vacances

Pour choisir leurs destinations, les Français s’en remettent à leur entourage et au bouche-à-oreille mais ils sont aussi fortement influencés par les médias. Plus de la moitié des Français déclare choisir leurs lieux de vacances en fonction de reportages vus à la télé ou lus dans la presse. Les plus jeunes quant à eux se déclarent particulièrement influencés par les réseaux sociaux.


Toutes les actualités

Ketil Media : première régie plurimedia indépendante

Ketil Media est une régie plurimedia indépendante proposant aux annonceurs une offre de supports puissants et en forte affinité sur les principales cibles du Marché Publicitaire.

Nos missions prioritaires : accompagner les annonceurs en leur offrant les solutions les plus adaptées à leur stratégies Media et assurer un développement efficace des supports des éditeurs en mettant à leur disposition nos expertises commerciales et marketing.

Ketil Media propose aux Annonceurs et aux Agences Media des réponses appropriées et pertinentes sur la plupart des médias (en radio, TV, presse et digital) et hors-média via sa cellule Event.