KETIL MEDIA, première régie publicitaire plurimedia indépendante française

Les actualités de Ketil Media
Les premiers navires des croisières Virgin à l’eau dès 2020

Avant d’organiser, peut-être en 2020, les premiers voyages dans l’espace, Virgin se lance dans le voyage… sur mer. Virgin Voyages est la nouvelle filiale de la société de Richard Branson dédiée à la croisière. Le premier navire de cette compagnie est en chantier depuis le mois d’octobre 2017 près de Gênes en Italie. Il devrait entrer en service en 2020 et sera dans une premier temps exploité aux Etats-Unis. Le premier paquebot de l’entrepreneur anglais mesurera 278 mètres de long pour 38 mètres de large et sera composé de 1400 cabines. Il accueillera ainsi 2800 passagers et plus de 1100 membres d’équipages. Petite spécificité pour cette compagnie : les voyages seront réservés aux plus de 18 ans, les enfants n’étant pas acceptés à bord !

Le design de cette nouvelle génération de paquebot se veut résolument moderne. Pour être certain de se positionner en rupture avec ce qui est fait habituellement dans le monde de la construction navale, les architectes des nouveaux navire ont notamment été sélectionnés pour leur inexpérience dans le secteur nautique ! Le but est d’aller séduire une clientèle qui n’a aujourd’hui aucune consommation de ce type de vacances.

Le navire actuellement en construction en Italie est le premier d’une première série de 3 bateaux de croisière, qui devraient être mis à l’eau en 2021 et 2022.


Carrefour s’allie à Google pour sa révolution digitale

Longtemps à la traîne sur les changements numériques, l’enseigne Carrefour vient de frapper un grand coup en annonçant un partenariat stratégique en France avec le géant américain Google. Cette alliance permettra notamment aux clients de l’enseigne de grande distribution la possibilité de faire ses courses par l’intermédiaire de l’assistant vocal ou des enceintes connectées.

L’enseigne promet ainsi « une nouvelle expérience d’achat, dont l’alimentaire » via l’assistant vocal de Google. Cette alliance d’un nouveau genre profite aux deux acteurs : Google accompagnera en effet la transformation digitale de Carrefour par le déploiement dans le groupe de distribution de la solution bureautique et collaborative GSuite, ainsi que par un programme de formation aux nouvelles technologies pour les salariés du groupe.

Avec ce partenariat, Google espère aussi contrer le géant Amazon qui se développe actuellement en France, en s’étant notamment allié récemment à Monoprix.


Le piratage vidéo en baisse mais encore pratiqué par un quart des internautes

Selon une récente étude menée par Médiamétrie pour le CNC et l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle auprès d’un panel de 30.000 Français, 12 millions d’entres eux auraient regardé des vidéos sur des sites pirates en 2017, soit un quart des internautes français. Cela reste important, mais il s’agit du taux le plus faible enregistré depuis 2010 avec une baisse de 4% par rapport à 2016. On y voit probablement les effets de la montée en charge des sites de streaming légaux comment Netflix ou Amazon Prime.

Pour la première fois depuis le lancement de cette étude, le streaming est le protocole le plus utilisé pour accéder aux contenus illégaux. Le live streaming est utilisée en moyenne chaque mois par plus d’un million d’internautes, essentiellement pour le visionnage du sport. L’étude de Médiamétrie montre aussi que cette consommation augmente significativement sur le smartphone : une croissance de plus de 50% par rapport à 2016. La baisse est marquée sur les tablettes (-57%) avec seulement 6% de tablonautes.

Du côté des programmes les plus téléchargés ou streamés, les films américains représentent plus de la moitié des piratages. Les films français représentent 17% de la consommation illégale. Les comédies sont le genre le plus consommé (18%), suivies des films d’action (15%), des films fantastiques et d’animation. Parmi les programmes les plus consommés illégalement figurent « les gardiens de la Galaxie 2 », « Logan » ou encore « Baby Boss ». Côté français, ce sont essentiellement les comédies qui ont fait les frais du piratage, dont 2 films de Danny Boon « Raid Dingue » et « Radin » ainsi que le film « alibi.com ».  

Du côté des séries, l’étude montre aussi que près de la moitié des séries consommées illégalement sur le web sont disponibles sur les chaînes gratuites. Ce qui tendrait à montrer que le prix d’un abonnement ou de paiement ne semble pas être un facteur déterminant, l’accès rapide au contenu semble privilégié par les pirates !


Les voitures neuves de plus en plus chères en France

Une récente étude publiée par le magazine spécialisé l’Argus montre que le prix moyen des voitures neuves est en augmentation en France : une augmentation de 3,4% pour un prix moyen de 26.717€. Cela représente une augmentation de près de 900€ par rapport à l’année précédente. C’est principalement le succès des SUV qui explique cette augmentation. C’est désormais le genre le plus vendu en France, et c’est aussi parmi les plus chers. Un SUV coûte selon l’étude en moyenne 32.000€, 5.000€ de plus qu’une berline classique.

Une hausse du prix moyen qui s’explique aussi par l’augmentation significative des transactions sous la forme de locations avec options d’achat. Elles représentent désormais un achat sur sept et permet d’avoir accès à des véhicules plus haut de gamme.

Du côté de la carburation, les chiffres de l’étude montrent que moins de 50% des commandes effectuées étaient des motorisations Diesel, enregistrant ainsi la plus forte baisse enregistrée ces dernières années. La puissance moyenne des voitures neuves est aujourd’hui de 117 chevaux, pour une cylindrée de 1457 cm3.

Autre changement de fond : la progression de la boite automatique : elle pèse aujourd’hui près de 30% des ventes de voitures neuves en France, alors qu’elle équipait moins d’une voiture sur 10 au début des années 2000.


Les chiffres de Disneyland Paris, 1ère destination touristique d’Europe

Plus de 320 millions de visites ont été réalisées à Disneyland Paris depuis sa création en 1992. Ce qui fait du parc dédié à l’univers Disney la première destination touristique d’Europe ! Parmi les visiteurs, 56% viennent de l’étranger, essentiellement d’Europe. 44% sont donc français. Le second pourvoyeur de visiteurs est la Grande-Bretagne (17%), suivi de l’Espagne, de la Hollande, de la Belgique, de l’Allemagne et de l’Italie. Avec 8500 chambres disponibles, sur le parc ou aux alentours, le parc est le 5ème pôle hôtelier de France.

Et les chiffres ont de quoi affoler : 21 millions de repas sont servis chaque année dans l’un des 55 restaurants et des 13 cafés et bars du parc. Le parc est aussi particulièrement attractif pour les entreprises : plus de 850 événements y sont organisés chaque année dans les centres de congrès du parc. Il faut dire que le parc est aussi bien desservi en transport. Outre le RER ou l’autoroute proche, Disneyland Paris est le 1er hub TGV de France ; un hub qui permet de desservir quotidiennement plus de 50 villes en France et en Europe.

En 2016, le parc réalise un chiffre d’affaires de 1,28 milliards d’euros et se positionnait comme le 1er employeur mono-site de France. Disneyland pèse plus de 6% des recettes touristiques en devises en France !


Les ventes de voitures électriques en hausse de 54% dans le monde en 2017 !

Selon un récent rapport de l’agence internationale de l’Energie, le nombre de voitures électriques et hybrides a dépassé les 3 millions sur les routes mondiales en 2017, soit une augmentation de 54% par rapport à 2016. Cette forte hausse trouve sa source dans le marché chinois. La Chine demeure de loin le plus grand marché de voitures électriques du monde. Près de 580.000 voitures de ce type ont été, en augmentation de 72%. Les Etats-Unis se classent au deuxième rang, avec environ 280.000 voitures vendues en 2017, contre 160.000 en 2016.

Les pays nordiques sont leaders en termes de partS de marché. Les voitures électriques ont représenté 39% des ventes de voitures neuves en Norvège, faisant de ce pays du Nord de l’Europe le leader mondial du marché des véhicules électriques en part de marché. En Islande, les nouvelles ventes de V.E. ont représenté 12% du marché, tandis que cette part a atteint 6% en Suède. L’Allemagne et le Japon ont également connu une forte croissance, les ventes ayant plus que doublé dans les deux pays par rapport à leurs niveaux de 2016.

La mobilité électrique n’est pas limitée aux voitures. En 2017, le parc d’autocars électriques est passé de 345.000 à 370.000 en 2016 et les deux-roues électriques à 250 millions. « L’électrification » de ces modes de transport a été boosté presque entièrement par la Chine, qui représente plus de 99% des bus électriques et des deux-roues.


La France se met au bio…

Selon un récent rapport de l’Agence Bio, la consommation d’aliments bio ne cesse de progresser en France. En 2017, la valeur des achats des produits alimentaires issus de l’agriculture biologique est estimée à 8,873 milliards d’euros et affiche une croissance de près de 17% par rapport à 2016. Un marché qui se répartit en deux grandes catégories : la consommation à domicile des ménages (en progression de 18% vs 2016) qui représente 4,4% de la consommation générale de produits alimentaires et 7,9 milliards d’euros. La seconde catégorie pèse 452 millions d’euros et est composée des achats de produits bio servis en restauration hors domicile dont 246 millions d’euros en restauration collective et 2016 millions en restauration commerciale.

Les achats de produits bio ont doublé en sept ans de 1999 à 2007, puis en cinq ans de 2007 à 2012. Le marché a de nouveau doublé en cinq ans entre 2012 et 2017, passant de 4,2 à 8,4 milliards d’euros (en incluant la restauration hors domicile), traduisant ainsi une accélération du développement de la consommation de produits bio. En 2016, le marché de la bio enregistrait une croissance record de +1.231 millions d’euros en un an. En 2017 la croissance est semblable avec une progression de +1.226 millions d’euros versus 2016.


Roland Garros, retour sur les audiences du tournoi 2017

En attendant ceux de 2018, retour sur les chiffres d’audience 2017 du Tournoi de Roland Garros diffusé sur les antennes de France Télévisions. En moyenne, le tournoi a rassemblé 1,5 million de téléspectateurs et environ 15% de PDA selon les chiffres de Médiamétrie communiqués à la fin du tournoi de l’an passé. Au global sur l’ensemble du tournoi, ce sont, selon Médiamétrie et France télévisions, plus de 33,3 millions de Français qui ont regardé le tournoi en 2017 sur l’une des chaînes du groupe public.

Mais Roland Garros, c’est aussi sur le web ; l’édition 2017 du tournoi de la Porte d’Auteuil a généré 45 millions de vidéos vues selon plusieurs sources sur l’offre numérique francetvsport et les plateformes partenaires. Sur l’ensemble de la période qui courait l’année dernière du 28 mai au 11 juin, le nombre de visites sur les supports numériques de l’offre de France TV s’élevait à 7,7 millions, en hausse de 20% par rapport à l’année précédente.


Toutes les actualités

Ketil Media : première régie plurimedia indépendante

Ketil Media est une régie plurimedia indépendante proposant aux annonceurs une offre de supports puissants et en forte affinité sur les principales cibles du Marché Publicitaire.

Nos missions prioritaires : accompagner les annonceurs en leur offrant les solutions les plus adaptées à leur stratégies Media et assurer un développement efficace des supports des éditeurs en mettant à leur disposition nos expertises commerciales et marketing.

Ketil Media propose aux Annonceurs et aux Agences Media des réponses appropriées et pertinentes sur la plupart des médias (en radio, TV, presse et digital) et hors-média via sa cellule Event.