Les 50 ans du Concorde

Il y a 50 ans à Toulouse, le 2 mars 1969, décollait le Concorde pour un premier vol d’essai. Durant 4 décennies, cet avion a enchaîné les records. Petit tour d’horizon des différents chiffres qui ont marqué l’histoire aéronautique au cours des années 70, 80 et 90…

Vitesse : 2200 kilomètres à l’heure en croisière : Mach 2 en classe tourisme !!

Avec le Concorde, on dégustait sa Coupe de Champagne à plus de 2000 km/h. Un avion supersonique. Donc capable de voler au-delà de la vitesse du son. Bien au-delà d’ailleurs puisque le Concorde était en mesure d’atteindre 2 fois la vitesse du son moteurs poussés à fond, soit plus de 2400 km/h. Cette vitesse supersonique, jusque-là réservée aux avions militaires, permettait au Concorde de relier Paris à New York en moins de 4h.

Consommation : 20 tonnes à l’heure

Pas vraiment économe le Concorde. Mach 2, ça se paie au prix fort. L’avion supersonique en service chez Air France, et British Airways, les deux seules compagnies à l’avoir acheté, consommait environ 20 tonnes de kérosène par heure de vol. Il en coûtait donc près de 50 000 francs (environ 8000€) à un passager pour un aller-retour mythique. Pour certains, c’était le plaisir d’une vie. Pour d’autres, femmes et hommes d’affaires pressés, c’était une dépense nécessaire pour relier JFK avant l’heure de départ de Roissy !

4 millions de passagers

 Le 25 juillet 2000, le Concorde connaissait une fin tragique à Gonesse peu après son décollage de l’aéroport de Roissy. L’accident et les coûts élevés de l’entretien et du fonctionnement de l’appareil vont sonner le glas du Concorde en 2003. Au total, le Concorde aura transporté environ 4 millions de passagers. La tendance n’étant plus au vol supersonique, mais plutôt à l’économie, il est pour l’instant assez peu probable de voir voler dans les années à venir des avions du type Concorde. Pourtant, chaque constructeur (avion ou moteur) conserve en son sein une cellule de veille et de développement dédiée à l’espoir de transporter à nouveau un jour des passagers à Mach 2, voire plus… beaucoup plus !