19 novembre 2020

Mediametrie a publié ce matin à 8 heures les audiences de la radio de la période de septembre / octobre dernier. Cette étude 126.000 Radio, dont le recueil des données est toujours effectuée par téléphone a été menée auprès d’un échantillon représentatif de près de 30.000 Français âgés de 13 ans et plus entre le 31 août et le 1er novembre dernier.

Cette période a bien entendu était marquée par le contexte Covid 19 ! Si les conditions de vie des Français différaient de celles de la période précédente (avril / juin), elles se sont quand même inscrites dans un environnement marqué par un fort encouragement au télétravail, ainsi qu’à une situation de couvre-feu mise en place dans de nombreuses villes de France à partir de la mi-octobre. Bref, sans être complètement atypique, on est loin de pouvoir qualifier la période d’habituelle !

Le media radio souffre du Covid…

L’étude 126.000 de septembre / octobre laisse apparaître une baisse significative de l’écoute du média. Mais avouons-le, cela aurait pu être bien pire. Près de 41 millions de Français ont écouté la radio quotidiennement en septembre et en octobre, soit 75,2% des 13 ans et plus. Ce qui, compte tenu du contexte, demeure une bonne performance. Si l’on se compare à l’année dernière, ce sont donc un peu plus de 600.000 personnes qui ont délaissé le média. A y regarder de plus près, ce sont essentiellement les moins de 50 ans qui l’ont laissé tomber, mais ce sont aussi des actifs. Actifs qui, très incités au télétravail, se sont moins déplacés en voiture, abandonnant ainsi le média lors de leurs déplacements. Il est donc fort probable que même si de nouvelles activités « concurrentes » émergent, laissant place à de nouvelles habitudes, la radio devrait retrouver, dans un contexte normal, des niveaux plus élevés…

Si l’audience globale de la radio affiche une légère baisse, ce n’est pas le cas de tous les acteurs qui la compose. Ainsi, certaines stations et formats s’en sortent plutôt bien à l’image de certaines stations logées dans la Maison de la Radio, où le sourire doit être de mise aujourd’hui…

Radio Classique : plus forte hausse en Prime-Time

Cette dernière livraison de l’étude 126.000 se révèle particulièrement favorable à Radio Classique. Elle rassemble toujours plus d’un million d’auditeurs chaque jour et sa durée d’écoute demeure parmi les plus élevées du paysage radio. Si la station au format musique / news affiche une bonne stabilité en audience cumulée, elle révèle des éléments très encourageants sur certaines cibles ou tranches horaires.

Le 6h/9h de Radio Classique, dédié à l’info et animé par Dimitri Pavlenko et Guillaume Durand, signe un nouveau record d’audience. Classique signe la plus forte progression en Quart d’Heure Moyen de tout le paysage radio sur cette tranche stratégique. L’audience moyenne de Classique progresse ainsi de 23% en un an !

 

Côté cible, bonnes nouvelles ! Si l’audience de la radio baisse chez les actifs, ce n’est pas le cas pour tout le monde, bien au contraire ! Le Quart d’heure Moyen de radio Classique progresse sur des cibles plébiscitées par le marché publicitaire. La station Musique Classique / News affiche une hausse de 20% sur les 25/49 ans et se conforte dans son coeur de cible en progressant de 8% sur les Individus CSP+. Les adeptes des campagnes d’Ile de France ne seront pas en reste puisque l’audience moyenne de Radio Classique augmente de 12% en Ile de France !

L’audience évolue, tout comme le média !

Il est impératif de tenir compte du caractère un peu différent de cette vague. Il n’en demeure pas moins que la radio reste l’un des médias auquel les Français sont le plus attachés. Même si elle s’affiche légèrement en baisse, la radio touche encore chaque jour les trois quarts des Français. Et si leurs comportements d’écoute évoluent, ils continuent à se tourner massivement vers l’audio, quel que soit son mode d’écoute.

Radio Classique est la preuve vivante de ce dynamisme. Côté « transistor », Classique fait preuve d’une étonnante stabilité et représente une valeur sûre pour l’ensemble de ceux qui lui font confiance au quotidien, qu’ils soient auditeurs ou acteurs du marché publicitaire. Les performances affichées ci-dessus le démontrent une fois encore. Dans un contexte de tempête, la barre est solide, l’équipage chevronné et le cap tenu !

Mais loin de se reposer sur ces acquis, Radio Classique évolue et s’inscrit de plein pied dans le nouveau monde et ses nouvelles pratiques. Les derniers chiffres fournis par  l’ACPM positionnent Radio Classique à la dixième place des radios digitales les plus écoutées en France, en progression de près de 30% sur un an !

Vous souhaitez en savoir plus sur les audiences de la radio en septembre / octobre, contactez-nous en remplissant le formulaire ci-dessous ou envoyez-nous un mail ici

VIVE LA RADIO !


En savoir plus sur cette actualité ?

Complétez ce formulaire et notre équipe vous donnera plus d'informations dans les plus brefs délais.

*champ obligatoire