A Paris, plus de bio et de salles de Sport !

Selon la Mairie de Paris, Paris compte désormais de plus en plus de magasins de produits bio, de poissonniers et de salles de sport, mais de moins en moins de garages auto, de libraires et de… Sex-shop !

Le nombre de commerces et de services commerciaux à Paris s’élève à 62507. Des chiffres stables par rapport aux années précédentes. Globalement, la municipalité dresse un bilan qui affiche quelques changements : une baisse des commerces de gros et de l’équipement de la personne, une forte progression dans les secteurs du soin du corps ou de l’alimentaire spécialisés, une hausse des commerces liés à la restauration et la croissance de nouvelles tendances, comme les commerces bio, reflet selon les élus de la recherche de la part des citadins de nouveaux modes de consommation, axés sur les circuits courts, une agriculture raisonnée et le développement d’une économie alimentaire locale.

L’étude montre aussi la forte hausse des superettes et des supermarchés, notamment développés par les grandes enseignes nationales d’hypermarché. Il y a selon les auteurs de l’étude « une guerre des enseignes pour se prendre des parts de marché », mais qui sont pour le moment sans impact sur le commerce alimentaire où reviennent les fromagers et les poissonniers.

L’APUR (Atelier Parisien d’URbanisme) qui a mené l’étude montre aussi que la clientèle parisienne fait ses courses à pied et en prenant les transports en commun, ce qui favorise le maintien des magasins de proximité.

A Paris, plus de bio et de salles de Sport !