Une année record pour PSA

Le groupe automobile PSA vient de signer une année exceptionnelle. Le constructeur de Peugeot, Citroën et désormais Opel, a annoncé des résultats record pour l’année 2018. Le Chiffre d’affaires du groupe s’élève à 74,03 milliards d’euros, en progression de près de 19% par rapport à l’année précédente. Parallèlement, le bénéfice net du groupe bondit de… 47% et se chiffre à 2,83 milliards d’euros.

Une forte hausse des ventes de véhicules

PSA a vendu en 2018 près de 3,9 millions de véhicules, en hausse de 6,8% par rapport à 2017. Une performance significative boostée par l’intégration d’Opel. Sans les ventes de l’ex constructeur Allemand racheté l’année dernière, PSA aurait enregistré une baisse de ses ventes en raison de la forte chute des immatriculations en Chine et de l’arrêt de la commercialisation de ses véhicules en Iran en raison des sanctions américaines.

Des perspectives encourageantes pour les années à venir

En termes de marché, c’est principalement hors Europe que le Constructeur compte se développer. Des objectifs de progression fixés à environ 50%. Pour y arriver, il compte se développer sur les pays émergents, mais pas uniquement. Les États-Unis représentent un potentiel important pour Peugeot, tandis que PSA prévoit de positionner Citroën en Inde et Opel en Russie.

Des développements qui s’appuient sur de nouveaux marchés donc, mais aussi sur de nouveaux modèles. PSA planifie le développement de 116 modèles jusqu’en 2021. Une batterie de nouveauté qui s’appuie aussi notamment sur le développement de l’électrification. 50% de la gamme de véhicules devrait être déclinée en version électrique ou hybride d’ici 2022 pour atteindre 100% en 2025.