L’automobile se porte bien, en Europe aussi…

L’année 2018 démarre bien pour l’industrie automobile européenne. Selon les derniers chiffres publiés par Jato Dynamics, le marché européen affiche un volume en hausse de 7% par rapport à janvier 2017 avec 1,28 millions de véhicules vendus, soit 84 000 de plus que l’année dernière. Une croissance boostée par certains marchés tels que l’Allemagne, l’Espagne, les Pays-Bas, la Belgique et la Pologne. Des chiffres de vente qui n’avaient pas été aussi élevés depuis mai 2017. Selon les analystes de Jato Dynamics, cette tendance devrait se confirmer dans les mois à venir.

L’Allemagne demeure le marché le plus important avec près de 270 000 immatriculations. L’Espagne affiche une progression significative avec 23% de hausse par rapport à l’année dernière. Mais c’est le marché de l’Europe de l’Est qui affiche le plus grand dynamisme : la Roumanie enregistre une hausse de 66% suivi de la Slovaquie avec 47% et de la Hongrie avec 39%. C’est la Norvège qui affiche la plus forte baisse (-29,2%).

Le déclin du Diesel, amorcé en 2017 se confirme en 2018. Les résultats de janvier montre que les acheteurs continuent à se tourner vers les véhicules essence, hybrides et électriques. Sur 17 pays, les immatriculations de voitures Diesel ont chuté de 12,5% en janvier 2018, avec une part de marché de 40%. Des baisses boostées par certains marchés clés comme l’Allemagne, la France ou le Royaume-Uni.

Du côté des modèles, les SUV poursuivent leur progression. Ils représentent désormais plus de 30% des ventes de véhicules neufs sur le marché européen. C’est 5,2 points de plus qu’en janvier 2017. Parmi les marques phares, le leader du segment demeure le Tiguan de Volkswagen malgré le Dieselgate.

L’automobile se porte bien, en Europe aussi…