10 décembre 2020

Bon. Vous nous connaissez. Chez Ketil Media on adore partager. Partager de bons moments, partager de bons repas et des bonnes bouteilles et partager de belles offres publicitaires sur nos supports pour vendre plein de produits et puis bien sûr, on aime bien partager de bonnes infos. Et celles du jour vont beaucoup vous plaire ! C’est sûr.

Et on les doit à qui ces belles infos du jour ?…

À Médiamétrie bien sûr ! Bravo à ceux qui suivent !

donald trump state of the union 2019 GIF by MSNBCOh non ! pas eux !!!!

standing ovation GIF

Mieux !

(mais les gars, on essaie de garder un minimum de distance quand même !…)

Mediametrie donc ! Nos amis experts des médias ont encore frappé fort ce matin en nous offrant une étude qui tombe à pic. Parce que si il y a un sujet en ce moment qui polarise l’attention du secteur publicitaire et média, c’est bien l’audio. Et là, Médiamétrie nous dégaine à moins de 15 jours de Noël sa nouvelle étude Global Audio. On ne sait pas si on sera plus de 6 à table mais au moins, on aura plein de trucs très intelligents à raconter sur l’Audio.

new horizons space GIF by Disney Regardez plutôt* : un dispositif qui permet de mesurer et de suivre les différents modes d’écoute de la radio, d’évaluer l’audience du média sur les supports multimédia et leur contribution dans le volume d’écoute et de mesurer l’audience de la radio en différé ! Moi je dis, c’est déjà Noël !

Ce module a été intégré à la 126.000 de septembre / octobre. Autant vous dire que la période était un poil particulière par rapport à l’année dernière donc pour les comparaisons, on se détend. Reste que la photographie est belle alors on va pas s’en priver !

On retrouve dans cette étude les indicateurs habituels (audience cumulée, audience moyenne, données de ciblage, etc.). Mais le plus important concerne la contribution des supports digitaux dans l’audience globale (en tous cas pour moi)…

Allez, fin de l’intro, on attaque les résultats ! Et vous n’allez pas être déçus  (enfin j’espère !)

Petit rappel pour ceux qui n’ont pas suivi les épisodes précédents (dont vous retrouverez les principaux éléments ici…) la radio est écoutée chaque jour par un peu plus de 75% de la population des 13 ans et +, soit 40, 9 millions d’auditeurs. Alors certes, c’est en légère baisse, mais c’est pas mal quand même. Et puis faut l’avouer, la période est compliquée ! Mais ce n’est pas le sujet…

Le sujet, c’est Global Audio, l’étude qui nous informe que 36,9 millions d’auditeurs écoutent la radio sur des postes dédiés (radio réveil, chaine HiFi, auto-radio, etc…) et que du coup, 7,8 millions d’auditeurs le font sur des supports multimedia (téléphone mobile, ordinateur, enceinte vocale, télé, etc…). Pour les deux du fond qui viennent de lâcher TicToc et de relever la tête, c’est la duplication des deux supports qui fait que la somme est bien supérieure 40,9 millions. Sachez messieurs dames qu’en moyenne sur une journée, 6,9% des Français dupliquent entre les deux types de supports

Et là vous vous dites, OK, on a donc plus de 30 millions de boomers qui sont encore scotchés à leurs transistors et 8 millions de Y,Z qui profitent à fond de leur smartphone. Et bien c’est pas si simple ! Et c’est Mediametrie qui nous le dit… on y reviendra !

Alors vous vous dites : l’écoute sur les supports multimedia différente de celle de la radio offline ?

Et bien pas tant que ça. la durée d’écoute diffère légèrement. 2h32 pour les postes de radio contre 2h10 sur les supports multimédia. C’est 7 minutes de moins pour les deux types de supports par rapport à l’année dernière. Une baisse de la DEA qui est probablement plus imputable à la situation (télétravail, baisse de l’écoute en voiture, etc.) qu’à une véritable tendance. L’écart quant à lui, repose clairement sur la structure d’écoute. Il faut l’avouer, les plus âgés, gros consommateurs de radio, ont tendance à être un peu plus Grundig qu’Apple !

Boomer Old People GIF by swerk

« – boomer !

– jeuniste

– Bon, ça suffit tous les deux ! »

D’ailleurs l’âge, parlons-en ! Contre toute attente (en tous cas les miennes, mais après tout, je ne suis pas LA référence) ce ne sont pas les plus jeunes qui sont nécessairement les plus gros consommateurs de radio sur les supports multimédia.

« le média demeure attractif, y compris chez les plus jeunes, mais il faut que les éditeurs s’adaptent et innovent ! »

Interessant ce graph… On y découvre que ce sont les 13/19 ET les 25/49 ans qui sont sur-consommateurs de radio via les supports numériques. Interessant aussi de constater que même si l’audience du média baisse de vague en vague chez les moins de 20 ans, ils sont quand même près de 20% à l’écouter tous les jours via les supports multimédia, le téléphone mobile en particulier et cette tendance est franchement à la hausse. Une écoute désormais équivalente à celle des 25/34 ans. Cela montre bien que le média demeure attractif, y compris chez les plus jeunes. Aux éditeurs désormais de s’adapter, d’innover et de proposer toujours plus de programmes différenciants, notamment par rapport aux plateformes d’écoute en streaming qui connaissent une croissance énorme depuis quelques années, en particulier chez ces cibles jeunes. Et qui, pour certaines, commencent à produire des programmes « chauds ».

Notez enfin que près de 10% des plus de 60 ans écoutent la radio sur des supports multimédia. Parmi eux, mon papi René, qui non content de partager des cochonneries sur What’s App avec ses potes du club de bridge a aussi découvert qu’il pouvait désormais profiter des Grosses Têtes ET de Sophie Davant sans avoir à faire un choix cornélien entre les deux, et tout ça grâce à l’écoute de la radio en différée sur son téléphone cellulaire ! On n’arrête pas le progrès ; d’ailleurs…

L’écoute de la radio en différée en forte hausse !

« _ Oh non ! j’ai encore raté le début de Franck Ferrand et en plus aujourd’hui, c’était l’épisode consacré au grand smog de Londres ! Si je le prends en court, je vais être dans le brouillard c’est sûr !

i want to break free queen GIF

_ Dissipe ton angoisse et respire un grand coup… aujourd’hui la radio, tu peux l’avoir en replay » 

Tout s’éclaire donc grâce à cette étude qui mesure l’écoute de la radio en différé. Chaque jour, près de 5% des Français écoutent la radio en différé, soit environ 2,7 millions d’individus. Cette écoute différée représente 1h07 d’écoute. Sans surprise, c’est le téléphone qui rassemble la très grande majeure partie de l’écoute. A lui seul, il pèse plus des deux tiers de l’audience en différé. Ce mode d’écoute demeure donc encore assez restreint, mais il est en forte croissance de vague en vague, même sur celle-ci qui rappelons le couvre quand même une période assez moisie !

15% de l’audience de Radio Classique sur les supports multimédias

Finissons cette petite synthèse sur une touche d’élégance voulez-vous ? Parce que si on est heureux de partager avec vous les résultats de cette belle étude d’un média qu’on adore, nous sommes aussi ravis de vous parler un peu de Radio Classique et de partager quelques données qui nous mettent en joie…

Tiens à propos de joie, ça c’est cadeau, poussez le volume à fond. Ça va vous rebooster jusqu’à la ré-ouverture des bars ça… 

Radio Classique donc, qui je vous le rappelle mais est-il vraiment besoin de le faire, rassemble chaque jour plus d’un million d’auditeurs, et bien Radio Classique s’accommode très bien du digital et cette merveilleuse étude le prouve. 15% de l’audience de Classique s’effectue désormais sur les supports  multimédia, un chiffre en forte progression puisque cette écoute n’était que de 11% quand nous pouvions encore fréquenter les terrasses et les salles d’Opéra, c’est à dire l’année dernière…

On s’appelle et on se fait une visio ?

Bon, les articles sur le blog c’est bien, n’hésitez d’ailleurs pas à liker (pour l’algo et l’égo) et à partager (pour faire profiter au plus grand nombre de ces informations passionnantes). Mais les discussions, les conversations, la causette, c’est mieux quand même… Et puis ces chiffres, ce sont des grandes tendances. Grâce à Mediametrie et à leurs supers logiciels de traitement des données, on peut aller très loin dans l’analyse et il y a surement un chiffre pour vous dans ce dédale de datas !

Alors n’hésitez pas à nous contacter pour en parler ou poser vos questions. Pour cela c’est très simple. Il suffit de nous envoyer un petit mail ici ou de nous appeler au 06.83.98.72.79, nous serons ravis de parler chiffron avec vous…

Vive la radio et joyeuses fêtes à tous ! 

 

(* désolé, mais celle là, c’est plus fort que moi, je ne peux pas m’empêcher de la faire… Aahhhhh, Les Nuls…)


En savoir plus sur cette actualité ?

Complétez ce formulaire et notre équipe vous donnera plus d'informations dans les plus brefs délais.

    *champ obligatoire