11.19.2021

La SVoD progresse dans les foyers français

Paroles d'experts

La SVoD progresse dans les foyers français

D’années en années, la consommation de la télévision linéaire diminue en France (- 6 min en 2019 par rapport à 2018) et dans le monde entier. Le petit écran, auparavant unique producteur de contenus au sein des foyers, a vu son monopole s’effondrer avec l’arrivée des nouveaux services. Parmi ces offres de substitution, la SVoD ou Subscription Video On Demand représente la majorité de l’offre et de la demande. En quelques mots, la SVoD est un service qui, en échange d’un abonnement mensuel ou annuel, donne un accès illimité à des contenus vidéos (films, séries, documentaires…).

Netflix, pionnier de la SVoD

Leader incontesté de la SVoD (4 SVoDistes sur 5 l’ont utilisé lors des 12 derniers mois), Netflix est également le premier du genre à connaitre un réel succès.

Mais Netflix n’a pas conservé longtemps son monopole puisqu’Amazon, le mastodonte de la vente internet, a agrégé à son offre Premium « Amazon Prime » une plateforme de Streaming dès 2016. Une offre qui reste cependant très différente de Netflix puisque l’on ne peut que s’abonner au package Amazon Prime (livraison premium, musique…) et non uniquement à la plateforme de Streaming.

Deux mois après son lancement, Disney + est déjà la troisième plateforme de vidéo à la demande.

Disney +, dernier arrivé sur le marché, a lancé sa première offre SVoD le 07 avril 2020 en France. Dès son lancement, l’offre Disney+ s’est directement hissée à la 3e place des plateformes de vidéo à la demande avec 22,5% d’utilisateurs et talonne de près Amazon Prime Video (27,8% d’utilisateurs). Une entrée fracassante sur le marché qui ne s’explique pas seulement par un catalogue riche de films à succès (Star Wars, Marvel, Avatar…) mais également par une offre de lancement avec une semaine gratuite et un contexte de confinement favorisant les loisirs d’intérieur. Reste à savoir si Disney réussira le pari de fidéliser ses abonnés.

Aucun texte alternatif pour cette image

Malgré l’arrivée de l’agressive concurrence, Netflix conserve aujourd’hui son avance avec 60% d’utilisateurs. La plateforme est le « must to have » dans les jeunes foyers (- de 39 ans) et devient de plus en plus populaire auprès des segments plus âgés, notamment auprès des 40-59 ans.


La SVoD, concurrent ou partenaire ?

Bien qu’au premier abord, les acteurs de la SVoD semblent déstabiliser le marché, certains médias y ont vu une opportunité. Le Groupe CANAL, a choisi d’accepter Netflix en tant que concurrent et partenaire en proposant une offre inédite qui rassemble les deux services. Cette offre, incluse dans le pack cinéma, permet aux abonnés CANAL de profiter également des contenus Netflix. La même stratégie a été opérée avec Disney +, le média français a proposé dès le lancement de la plateforme, une offre complète contenant les chaînes CANAL et OCS ainsi que les plateformes Netflix et Disney, difficile de faire mieux pour les fans de Fiction !

La télévision classique voit dans les plateformes l’opportunité de renouer contact et de moderniser son image.

D’autres groupes médias ont également choisi de s’associer avec Netflix en co-produisant ou en cédant les droits de diffusion à la plateforme. Il est par exemple possible de regarder Dérapage (Arte), Le Bazar de la Charité (TF1) ou Dix pour cent (France 2) sur Netflix.

Mais pourquoi s’associer à la concurrence ? La télévision classique, boudée par le segment le plus jeune de la population, voit dans ces plateformes l’opportunité de renouer le contact et de moderniser son image.


Après plusieurs années de rejets puis de remise en question, les médias traditionnels semblent avoir trouvé un certain équilibre dans ce nouveau marché, mais pour combien de temps ? Malgré la modernisation certaine des médias traditionnels, il est difficile de prévoir les changements de comportement de consommation.

Une autre problématique se pose pour les acteurs SVoD, avec l’arrivée toujours plus importante de concurrents, le marché risque de saturer et les consommateurs devront faire des choix sur leurs abonnements. Si le modèle actuel perdure, tous ne pourront pas survivre, reste à savoir quelle stratégie les différents acteurs adopteront pour rester dans la course.

Découvrez nos dernières offres

107.7 FM - Offre reprise du trafic

Exclusif
Voir

107.7 FM - Forfait illimité sur Autoroute Info et Sanef

Exclusif
Voir

On en parle ?


Contact

Vous avez un projet en tête ? Une question à nous poser ? Discutons-en.