28/7/22

7 enseignements de la nouvelle vague EAR Médiamétrie avril-juin 2022

Etude éclairante

7 enseignements de la nouvelle vague EAR Médiamétrie avril-juin 2022

La radio est en phase de transformation avec un transfert progressif de la radio classique vers l’audio digital. D’ailleurs, on ne parle plus de paysage radio mais d’écosystème audio.

Les évolutions actuelles montrent que le paysage va se reconfigurer autour de radio généraliste (France Inter / RTL) et des radios qui ont une proposition de valeur très bien identifiés avec France Culture, France info ou Radio Classique. Radio Classique se rajeunit et se concentre sur son cœur de public : les 35-64 ans et les CSP+. La nouvelle grille va permettre de continuer ce recentrage sur un cœur de public stratégique pour la station.

 

1. La vague avril-juin 2022 est doublement complexe à analyser.

D’abord, parce que c’est une vague atypique d’élection présidentielle et législative. De plus, il est complexe de la comparer à la vague avril-juin 2021 qui était lors du couvre-feu généralisé à l'ensemble du territoire (15 décembre 2020 et 20 juin 2021).

 

2. La durée d’écoute du média se stabilise.

Avec une durée d’écoute moyenne semaine du média de 2h37 par auditeur : - 1 min vs Janv-Mars 2022.
La radio est aujourd’hui en dessous de la barre des 40 millions d’auditeurs quotidien

 

3. Un grand gagnant : France Inter

Comme sur la vague précédente, la station conforte son leadership avec une belle régularité d’audience sur l’ensemble des tranches horaires avec 12,5% en audience cumulée.
Le 6H00-9H00 de Nicolas Demorand et Léa Salamé continue de recruter de nouveaux consommateurs.
France Info et France Culture consolident leur succès de la dernière vague.

 

4. Des perdants

Europe 1 continue sa chute, la station passe de 4,3% en AC en avril-juin 2021 à 3,8% en AC aujourd’hui.

RTL est légèrement à la baisse malgré un 6h00-9h00 qui est stable mais une baisse de la durée d’écoute en semaine de : 2h20 il y a 1 an et 2h16 aujourd’hui.

France Bleu perd 200 000 auditeurs sur la dernière vague avec 2 864 000 individus. 

Une contre-performance qui intervient à l’heure où un rapprochement France Bleu et France 3 est évoqué.

 

5. L’équilibre généralistes musicales se stabilise...

... en semaine et sur le week-end avec des programmes musicaux qui regagnent un peu sur la période avec une PDA en semaine de 30,5% vs 29,9% en avril-juin 2021 malgré une actualité forte.
Le format mix information / musique qui reste porteur.

 

6.  L’audience de Radio Classique progresse fortement chez les -60 ans.

Sur les -60 ans, la station gagne 60 000 auditeurs sur une vague soit +22% ! La baisse de l’audience de la radio est à imputer aux +60 ans (-20%)  La conséquence est que l’auditoire de Radio Classique rajeunit. 36% des auditeurs sont désormais des -60 ans. Ils n’étaient que 27% en janvier-mars (+9pts).


7. Radio Classique se renforce sur les cibles stratégiques.

- 25-49 ans : +23% sur une vague, +11% sur un an
- 25-59 ans : +32% sur une vague, +23% sur un an
- Actifs : +31% sur une vague, +36% sur un an
- CSPi+ : +19% sur une vague, +25% sur un an
- CSPi++ : +17% sur une vague, +9% sur un an

Découvrez nos dernières offres

Radio Notre Dame - Offre d'automne

Exclusif
Voir

107.7 FM - Loi Montagne 2022

Exclusif
Voir

On en parle ?


Contact

Vous avez un projet en tête ? Une question à nous poser ? Discutons-en.