Ecouter la dernière pause classique S'inscrire à la pause classique

Les actualités de KETIL MEDIA

900 médias mobilisés pour la campagne #demainlapresse

Où lirez-vous la presse quand les ordinateurs, tablettes et autres smartphones auront disparu ? C’est par cette question imaginée par l’agence Australie, que l’ensemble des titres de la presse française (presse quotidienne, magazine, gratuite, régionale, professionnelle…) a décidé d’interpeller l’opinion publique, lui montrant ainsi que ce média vieux depuis près de 400 ans n’est pas prêt de disparaître.

Un grand mouvement fédérateur #DemainLaPresse. Pour afficher sa foi en l’avenir, montrer le chemin parcouru depuis l’avènement du digital et prouver sa puissance et son rôle dans la société, la presse française lance un grand mouvement collectif #DemainLaPresse. La presse est incontestablement le média qui s’est le plus transformé ces dernières années, tant dans la maîtrise de nouveaux supports de diffusion que dans celle de formats nouveaux.

Les résultats sont là : l’audience de la presse augmente sur l’ensemble des supports. Pourtant le public ne le sait pas, il  faut donc l’informer.

La seule chose qui n’a pas changé et ne changera pas, c’est le professionnalisme, l’exigence et l’engagement de toutes celles et ceux qui font la presse. Les plateformes et moteurs de recherche comme Google et Facebook puisent d’ailleurs l’essentiel de leur contenu dans la presse.

C’est ce message que les titres de presse veulent faire passer au grand public à travers une prise de parole surprenante portée par chacun des titres auprès de ses lecteurs tant sur le papier que sur le digital.

Une campagne presse et digitale d’envergure coordonnée par l’ACPM pour l’ensemble de la presse française, et conçue par l’agence Australie.

Le dispositif de communication a débuté le 17 mars par le lancement du compte Twitter @demainlapresse et la mise en ligne du site demainlapresse.com.

#DemainLaPresse s’affichera sur tous les points de contacts des marques Presse, papier, desktop, tablette ou smartphone. Tous les Français seront invités à interagir via une consultation ludique et provocante sur l’avenir qu’ils souhaitent pour la presse.

La plupart des titres en régie chez @ketilmedia participent à cette magnifique opération.

Les particuliers recherchent de la flexibilité pour l’achat de leur véhicule

Pour financer leur voiture, les particuliers se tournent de plus en plus vers des offres flexibles en terme de durée, mensualités ou services. Selon l’étude TGI de Kantar Media, près de 10 millions de personnes souhaiteraient ainsi en savoir plus sur les offres de location longue durée pour acheter leur futur véhicule.

Pour renouveler une voiture, ils s’orientent ainsi davantage vers les financements flexibles que sont la LOA (location avec option d’achat) ou la LDD (location longue durée).

La LOA (location avec option d’achat), appelée aussi « leasing », est un contrat par lequel un client loue un véhicule dont une société est propriétaire en bénéficiant d’une option d’achat à la fin de la période de location ou pendant cette dernière.

La LLD (location longue durée) offre la possibilité à un particulier de louer un véhicule sur une période allant de 1 à 5 ans pour un kilométrage déterminé.

Le montant des mensualités dépendra du prix de la voiture, du prix de sa valeur résiduelle au terme de la location, de la durée du contrat, du nombre de kilomètres effectués pendant la durée de la location et des services compris (entretien, assistance, assurance…).

L’avantage de ces deux contrats est de pouvoir restituer, acheter ou bien renouveler un véhicule à la fin d’une période définie préalablement tout en disposant d’un véhicule qui correspond à ses attentes et contraintes budgétaires.

L’évolution actuelle du marché des voitures pour les particuliers correspond à des habitudes ancrées chez les professionnels depuis plusieurs années. C’est aussi une tendance de fond à l’étranger, notamment dans les pays Anglo-saxons. Le crédit, quel qu’en soit sa forme, est beaucoup plus répandu aux Etats-Unis.

 

 

La grande forme du marché du livre pour enfants

Qui a dit que les enfants ne lisaient plus ? Selon différentes études, le marché des livres jeunesse se porte très bien, représentant le second segment le plus important du marché du livre. Selon une étude GFK parue en 2015, 80 millions de livres et autres bandes dessinées pour enfants se sont écoulés en 2015, soit un quart de l’ensemble des livres vendus. Côté chiffre d’affaires, les livres jeunesse génèrent plus de 600 millions d’euros, soit près de 20% de la valeur totale du marché du livre.

Les enfants sont donc de gros consommateurs de livres. Plus de 50% des personnes interrogées dans une étude TGI de Kantar Media achètent plus de 5 livres par an. Et ils sont presque 1,5 million à en acheter plus de 10.

Côté saisonnalité, le mois de décembre et les fêtes de Noël sont la période la plus propice pour l’achat de ce type de littérature.

Circulation : gros mois d’avril en perspective sur les autoroutes de France

Le nouveau calendrier scolaire mis en place cette année par le Ministère de l’Education Nationale aura de fortes répercutions sur la circulation au mois d’avril. En effet cette année, les vacances de printemps s’étalent sur l’intégralité du mois, promettant un trafic significatif sur nos autoroutes sur l’ensemble de la période. Elles commencent le samedi 1er avril pour les parisiens et la région Occitanie (Toulouse, Montpellier), et se termineront le 2 mai avec la rentrée de la Zone A (Nouvelle Aquitaine, Auvergne Rhône Alpes et Bourgogne Franche-Comté). Cette année en plus, les 3 zones seront en congés simultanément pour le week-end de Pâques, les 15, 16 et 17 avril.

Selon Bison Fûté, tous les week-ends d’avril et le 1er week-end de mai sont classés orange (circulation difficile), voire rouge (très difficile) pour le week-end pascal.

Cette configuration de calendrier permet de toucher un nombre important d’automobilistes grâce aux radios d’autoroute sur l’ensemble de la période. Pour partir en vacances ou pour des courts séjours, des millions de personnes seront à l’écoute des programmes du 107.7 FM.

Pour connaître toutes les offres offertes aux annonceurs sur les radios Sanef 107.7 et Autoroute Info 107.7, n’hésitez pas à appeler Guillaume au 01 78 90 11 71 ou à lui écrire à gmacquart-moulin@ketilmedia.com… Il saura vous guider vers les opportunités qui vous sont réservées.

@ketilmedia vous présente les radios les plus féminines

Le 8 mars dernier, le monde était tourné vers elles à l’occasion de la journée mondiale des Droits de la Femme. L’occasion de se pencher aujourd’hui sur le paysage media préférée des auditrices en France.

Selon la dernière étude 126 000 Radio de Médiamétrie, l’audience de la radio est composée à 50,3% de femmes : une courte majorité au sein d’un paysage radio assez équilibré : il y a des radios très féminines, comme Chérie FM ou MFM, dont l’audience est composée respectivement à 67% et 66% de femmes et des radios très masculines, au premier rang desquelles se situent RMC et Rire et Chansons : la radio News / Sport de NextRadioTV affiche en effet une structure d’audience cumulée composée à 75% d’hommes, tandis que la station de sketchs du Groupe NRJ est à 68% masculine.

Les stations les plus équilibrées en terme de genre (féminin/masculin) sont Skyrock (52% de femmes), RTL2 et France Inter (49%), RTL et Europe 1 (48%). Des stations comme Radio Classique et RFM affichent un profil plus féminin avec la présence d’environ 55% de femmes à l’écoute…

Et l’âge moyen d’un acheteur d’automobile neuve en France est de …

52 ans ! Plus de la moitié des personnes qui déclarent avoir l’intention d’acheter une voiture neuve dans les 2 années à venir ont plus de 50 ans. A peine 20% des Français de moins de 35 ans ont l’intention d’acheter une voiture neuve dans les 2 ans, alors qu’ils pèsent près de 30% de la population française. Dans cette tranche d’âge, ce sont essentiellement les 25/34 ans qui envisagent d’acheter une voiture neuve.

D’où vient, chez les plus jeunes, ce détachement par rapport aux voitures neuves ? Bien sûr, les facteurs prix et pouvoir d’achat sont importants, mais pas au point d’expliquer la baisse, d’année en année, de la part des acheteurs de voitures neuves dans cette tranche d’âge. Selon certaines études, il y aurait un désintérêt croissant de la jeunesse pour la voiture, au motif des priorités données au budget et aux enjeux d’environnement, notamment en ville. A cela s’ajoutent les nouveaux modes de mobilité comme Blablacar ou Autolib qui séduisent de plus en plus de jeunes conducteurs.

Dès lors, que faut-il penser des stratégies de certains constructeurs qui continuent à s’adresser à cette cible en mettant en scène des personnages attirés par la performance ou le rêve automobile, à l’opposé des valeurs, des attentes et des réalités des plus jeunes ?

Musique : l’explosion des plateformes de streaming

Peu de marchés ont été aussi bousculés que celui de la musique au cours des dix dernières années. En cause : le numérique et le téléchargement. Au départ souvent illégale, une nouvelle forme d’écoute est née, celle du streaming musical. En dépit de grands efforts déployés par les des acteurs internationaux comme Apple, Google ou Amazon pour intégrer ces services de streaming, ce sont deux plateformes spécialisées dans cette activité, Spotify et Deezer, qui sont toujours leaders du marché : le streaming permet aux amateurs de musique de s’abonner à des services illimités en payant, ou d’écouter leurs morceaux préférés en échange de publicité.

A ce jeu, la société suédoise Spotify ressort grande gagnante, en annonçant la semaine dernière avoir franchi la barre symbolique des 50 millions d’abonnés. Elle déclare rassembler désormais plus de 100 millions d’utilisateurs, si l’on y ajoute les abonnés accédant à la bibliothèque musicale contre de la publicité. De son côté, Apple revendique 20 millions d’abonnés, tandis que Deezer, la plateforme française, arrive loin derrière avec 6,9 millions d’abonnés selon le cabinet spécialisé MIDiA.

De nouveaux acteurs continuent de se développer sur ce marché devenu très concurrentiel : le rappeur Jay Z a repris il y a 2 ans l’américain Tidal et espère gagner sa place, notamment en proposant à ses abonnés un catalogue exclusif.

BARÇA / PSG : records d’audience historiques pour plusieurs chaînes

C’était le match incontournable de la semaine dernière, pour le PSG comme pour les téléspectateurs amoureux du ballon rond. Si la rencontre n’a pas réussi à l’équipe parisienne, elle a fait le bonheur des chaînes de TV qui lui ont consacré leur soirée.

Selon l’institut d’étude Médiamétrie qui mesure chaque jour l’audience de la télévision, Canal+ a signé un record historique. La chaîne cryptée a réuni plus de 2,2 millions de téléspectateurs, soit 42,5% de ses abonnés ! Sans compter les supporters ayant assisté au match dans des bars par exemple. Canal+ réalise ainsi 9,4% de part d’audience.

Les émissions d’après-match ont aussi profité aux chaînes ne détenant pas les droits de diffusion, qui ont choisi de débriefer le match. La chaîne l’Equipe et son émission « L’Equipe du Soir » a réuni plus de 500 000 téléspectateurs entre 22h40 et 00h30, avec un pic à près de 1 million juste après le coup de sifflet final.

C’est désormais une habitude : les chaînes d’information en continu consacrent, elles aussi, des éditions spéciales les soirs de gros matchs. A ce jeu, BFMTV ressort une nouvelle fois gagnante par rapport à sa consœur du groupe Canal : 330 000 téléspectateurs ont choisi Jean-Baptiste Boursier sur BFM contre 130 000 pour le debriefing de Pascal Praud sur CNews…