Actualités

La France toujours première destination mondiale du tourisme

Malgré la crise des gilets jaunes et les risques d’attentats, la France demeure une destination touristique privilégiée. Elle reste même, selon le Comité interministériel du Tourisme la première destination touristique mondiale.

Près de 90 millions de touristes étrangers

En 2018, 89,4 millions de touristes étrangers sont venus en France. Une fréquentation en hausse de 3% par rapport à 2017. Des chiffres de visites en hausse qui s’accompagnent de recettes importantes. Les dépenses liées à la venue de touristes étrangers sont estimées à plus de 56 milliards d’euros. Un chiffre d’affaires en hausse de 5% par rapport à l’année précédente.

Même si la fréquentation des ressortissants européens pèse toujours très lourd dans cette arrivée de touristes, puisqu’elle représente plus des ¾ du total, la France attire de plus en plus de touristes asiatiques dont le nombre a progressé de plus de 7% en 2018.

Il est d’ailleurs fort probable, comme le confirme l’INSEE que ces chiffres auraient pu être meilleurs sans la crise des gilets jaunes, qui a fortement touché l’industrie hôtelière au moins de décembre et la grève des transports qui a affecté le pays au printemps.

La France devant l’Espagne et les Etats-Unis

En 2017, d’après les chiffres de l’Organisation Mondiale du Travail, la France demeure donc le premier pays d’accueil de touristes du monde devant l’Espagne (81,8 millions de touristes), les États-Unis (75,9 millions), la Chine (60,7 millions), l’Italie (58,3 millions), le Mexique (39,3 millions) et le Royaume-Uni (37,7 millions).

Édouard Philippe, premier ministre et président du Comité interministériel du tourisme qui a livré ces chiffres, ambitionne d’accueillir 100 millions de touristes internationaux d’ici fin 2020.

Ketil Media offre aux annonceurs du secteur voyage / tourisme de nombreuses possibilités de toucher efficacement une cible de voyageurs passionnés.


L’immobilier flambe et établit de nouveaux records

L’immobilier ne semble jamais s’être aussi bien porté. Selon de récents chiffres publiés par l’INSEE, le nombre de transactions immobilières concernant l’achat de maisons ou d’appartements est en forte progression. Fin mars, 985.000 transactions immobilières dans l’ancien sur un an avaient été enregistrées par les notaires.

Des ménages plus confiants

L’immobilier demeure un placement particulièrement prisé par les Français. Des transactions qui continuent à progresser, notamment en raison des taux d’intérêt toujours particulièrement bas. L’INSEE attribue aussi cette hausse de transactions immobilières à une certaine reprise de l’économie et à la baisse des chiffres du chômage. Les ménages, plus confiants en l’avenir, hésitent moins à se tourner vers ce type de placement et d’investissement. Et l’effet sur les prix est directement lié à cet engouement. Les prix des logements anciens ont progressé de 3% sur un an.

Une hausse des prix toujours marquée à Paris

Un phénomène de rareté et d’augmentation des prix qui touche particulièrement Paris et sa banlieue. En Île de France, les prix ont ainsi progressé de près de 4% en un an. Avec logiquement une hausse supérieure pour les appartements (+4,6%) par rapport aux maisons (+2,4%). Le prix du mètre carré n’a du coup jamais été aussi élevé dans la capitale et dans ses environs. À Paris, les prix de ce si rare (et si cher !) mètre carré a encore bondi de 6,4% au premier trimestre. En petite couronne, même si la hausse est plus limitée, elle s’établit quand même à plus de 4%.


La mythique DB5 de James Bond commercialisée !

Décidément, le cinéma nous inspire en cette période de Festival. Il inspire aussi les constructeurs automobiles. Parmi tous les constructeurs auto ayant participé activement aux différents épisodes de la saga James Bond, c’est sans aucun doute Aston Martin qui aura le plus marqué l’histoire de l’espion anglais.

La marque anglaise avait annoncé l’été dernier le projet de sortir quelques répliques de la mythique DB5. Ce sera bientôt une réalité. 28 exemplaires de cette mythique automobile seront produits dans les années à venir. La DB5 avait été lancée en 1964 ­­­dans Goldfinger. Elle était déjà à l’époque suréquipée des fameux gadgets : plaques amovibles, siège éjectables, fusils dans les pare-chocs, projection de fumée ou jet d’huile à l’arrière pour semer ses poursuivants.

Une vraie voiture avec de vrais (faux) gadgets

La DB5 version 2020 sera elle aussi équipée de certains de ces gadgets comme l’’explique un ingénieur de la firme dans cette vidéo diffusée sur Youtube. La belle anglaise s’est entouré de Chris Corbould, spécialiste d’effets spéciaux oscarisé pour que les effets des gadgets soient les plus réalistes possibles, sans pour autant mettre la vie des autres automobilistes en danger ! Le jet d’huile à l’arrière sur véhicule projettera bien de l’eau en lieu et place d’un liquide plus glissant !

La nostalgie est géniale mais elle a un certain prix : le tarif de cette mythique réplique devrait se situer entre 3,2 et 3,8 millions d’euros. 25 des 28 exemplaires produits seront commercialisés auprès du Grand public qui à priori, ne devrait pas pouvoir sortir sur route ouverte avec ce petit bijou…


Bilan annuel du CNC : encore une belle année pour le cinéma en France

On est en plein Festival de Cannes alors parlons Cinéma ! Cette année encore, le CNC a publié début mai son bilan de l’année. Son étude porte donc sur l’année 2018. Cette étude montre une nouvelle fois la bonne santé du cinéma. Près des deux tiers des Français (65,3%) sont allés au cinéma l’année dernière au moins une fois, soit 41 millions de personnes. Ce « vieux » médias continuent à attirer un public large. Même si les plus jeunes demeurent les spectateurs les plus assidus (plus de 85% des 11-19 ans y sont allés, contre 47% des 60 ans et plus), le cinéma conserve son attractivité trans-générationnelle. D’ailleurs, la part des spectateurs occasionnels ne cessent de progresser puisqu’elle compose près de 70% du public et pèse désormais plus du tiers de la fréquentation totale. Le cinéma en France se porte bien. C’est même le premier en Europe. En moyenne, les Français vont 3,1 fois par an au cinéma, contre 2,7 fois au Royaume-Uni, 2,3 fois au Danemark et 2,1 fois en Espagne. C’est l’Allemagne qui ferme la marche avec une fréquentation annuelle moyenne de 1,3 fois par an et par habitant.

Plus de 200 millions d’entrées pour la 5ème année consécutive

Au global, le cinéma a enregistré plus de 200 millions d’entrées en France. 2018 est la 5ème année consécutive au-dessus des 200 millions. Au niveau de la fréquentation totale, la France demeure sur cet indicateur le premier pays d’Europe, une fois encore suivie par le Royaume-Uni (177M) et l’Allemagne (105M).

Au box-office, ce sont une nouvelle fois les comédies et les films d’animation qui remportent la palme. Avec 5,74 millions d’entrées, Les Indestructibles 2 sont les champions de l’année, suivi de très près par Les Tuche 3 (5,69M) et la comédie de Dany Boon, la Ch’tite Famille (5,62M).


Belle ouverture du Festival de Cannes sur ARTE
Belle ouverture du Festival de Cannes avec :

MADEMOISELLE
De Park Chan-Wook
Avec Min-Hee Kim, Kim Tae-Ri et Ha Jung-Woo

Le film a rassemblé 1 084 000 téléspectateurs
pour une PDA de 5,2% sur Ens 4+

ARTE de belles opportunités d’audience à saisir en spots ou en parrainage.

Contact : Sylvie LEFORT 01.78.90.15.36  slefort@ketilmedia.com
——————————————————————————–
76 bd de la République – 92100 Boulogne-Billancourt – Tél : 01.78.90.15.36
Siret 790 128 581 00036