Actualités

L’Achat d’une voiture à l’ère du digital

Google vient de publier une nouvelle version de son étude Gearshift sur les pratiques digitales des Français lorsqu’il s’agit de l’achat de voiture. Avec 86 % des acheteurs d’un véhicule neuf qui font des recherches internet lors de leur parcours d’achat, le web est devenu aussi incontournable qu’une visite chez un concessionnaire. Et contrairement aux idées reçues, il ne s’agit pas d’une question générationnelle ! Parmi les personnes interrogées 81 % des futurs acquéreurs de plus de 45 ans ont utilisé le digital pour s’informer. L’achat de voiture est un moment important qui se fait rarement sur un coup de tête, le consommateur passe par de multitudes d’étapes avant l’acquisition finale. 76 % des acheteurs de véhicules neufs et d’occasions mettent deux mois entre la décision et l’achat.

Visite virtuelle

 Selon l’étude les vidéos en ligne représentent une source d’information très appréciée. 62 % des futurs acheteurs de neuf plébiscitent ce format pour s’informer sur les particularités d’une voiture. Ce chiffre explose lorsqu’il s’agit d’une voiture premium ; 94 %.  La visite des sites internet des constructeurs et concessionnaires est aussi une étape importante pour l’achat de voiture. 54 % des acheteurs de véhicule visitent les sites des marques envisagées avant l’achat, d’où l’importance d’une bonne visibilité de la marque sur les moteurs de recherches.

 Visite physique

 La visite chez un concessionnaire reste tout de même une étape importante pour la prise de décision. Un acheteur fait en moyenne 2 visites physiques chez un revendeur pour l’achat d’une voiture neuve et 2,2 visites pour une occasion. A l’air du digital il est primordial de comprendre la complémentarité entre le web et les concessionnaires. Pour pouvoir se faire une place dans le marché de l’automobile, le web est un passage obligé pour les marques notamment via la production de vidéos qui suscitent d’entrée de jeu de l’émotion.


economie, salaire article de Marianne, Kétil média
Vos salaires à la hausse en novembre | Marianne

Marianne-Logo« Si vous êtes un salarié du privé, votre bulletin de salaire du mois d’octobre vous réserve une bonne nouvelle. En effet, avec la suppression de la seconde et dernière partie des cotisations salariales d’assurance-chômage promise par le gouvernement, le montant de votre rémunération va augmenter légèrement. »       Lire la suite

 

 

 

 

 

 

 

 

Logo de Kétil média, régie publicitaire


Sanef autoroute pour Kétil média
Tous à Deauville avec Sanef

Logo_Sanef« Rendez-vous à Deauville du 20 octobre au 25 novembre pour découvrir l’exposition monumentale de Roger Schall sur la plage et les séries inédites des photographes Isabel Muñoz, Isabelle Chapuis, Yusuf Sevinçli, Liz Hingley, du chanteur Vincent Delerm. » Toutes les infos ici

 

 

 

 

 

 

 

Logo de Kétil média, régie publicitaire


arte programme tv
Demandez le programme | Capitaine Conan sur Arte TV

logo-arte« En 1918, le lieutenant Norbert se lie avec Conan, à la tête d’une meute de nettoyeurs de tranchées… Les grandeurs et bassesses de la guerre de 14, sous le feu du regard de Bertrand Tavernier, avec Philippe Torreton dans l’un de ses meilleurs rôles. » Capitaine Conan de Bertrand Tavernier, un film à regarder sur Arte TV le mercredi 31 octobre ou en replay. Lire la suite 

 

 

 

 

 

 

 

Logo de Kétil média, régie publicitaire


agnes b pour Marianne twitter Kétil média
Made in France par Agnès B entretien sur Marianne

 

 

 

 

 

 

logo-ketil-media


Plus de Bio, moins de cancers ?

Le lundi 22 octobre, une étude épidémiologique française dirigée par un corpus scientifique publiée dans la revue JAMA Internal Medicine, révélait que manger Bio diminuerait de 25 % les risques de cancer. Alors que pour les agences réglementaires les résidus de pesticides ne représentent aucun risque pour la santé, l’étude française « Association entre la fréquence de consommation de produits bio et le risque de cancer » engendre quelques questionnements.

Une première étape pour les scientifiques

Cette étude est la première à vouloir quantifier le risque de cancer en fonction des aliments ingérés.

Menée auprès de 68 946 personnes de 2009 à 2016 elle révèle que les consommateurs de produits bio auraient un risque 76% moins élevé de développer un lymphome (cancer de cellules immunitaires) et pour les femmes ménopausées, un risque 34% moins élevé de developper un cancer du sein.

Même si il s’agit d’une première enquête qui doit être suivie par d’autres afin de confirmer ou contredire ces chiffres, un communiqué de presse précise que « bien que le lien de cause à effet ne puisse être établi sur la base de cette seule étude, les résultats suggèrent qu’une alimentation riche en aliments bio pourrait limiter l’incidence des cancers ».

Chercheurs et État début d’un dialogue ?

Alors que le nouveau Ministre de l’agriculture, Didier Guillaume, déclarait sur RTL le 19 octobre dernier « C’est aux scientifiques de faire la preuve ou non qu’il y ait des conséquences à l’usage des pesticides ou pas » l ‘enquête donne un début de réponse. En ce sens Emmanuelle Kesse-Guyot chercheuse à l’INRA et co-auteure de l’étude appelle dans un article publié dans le Monde le gouvernement à « mettre en place des mesures de santé publique ».


Vacances de la Toussaint 2018, record de vacanciers

Dans toute la France les écoles ferment pendant deux semaines entre octobre et novembre pour les vacances de la Toussaint, une belle occasion pour s’offrir une escapade de quelques jours. Cette année les baromètres sont à la hausse d’après une étude de Mondial Assistance / OpinionWay « Les Français et leurs vacances ». Alors qu’en 2017 16% des Français interrogés avait pour projet de partir en 2018 ils sont 20 %, un record depuis 2013. Preuve que les vacances de la Toussaint prennent de l ‘importance pour de nombreuses familles Françaises qui s’octroient un moment de pause loin du quotidien.

S’échapper près de chez soi

La majorité des familles Françaises qui décident de partir prennent une semaine de vacances à la Toussaint. A cette période pas besoin ni le temps de s’envoler vers des contrées lointaines, avec un budget moyen de 735 euros les vacanciers préfèrent les courtes distances à environs 200 km de chez eux. Le beau temps de ce début d’automne a certainement favorisé les départs en direction du bord de mer, ils sont 78% à choisir cette destination afin de prolonger encore un peu l ‘été.

Qui sont’ ils ?

Avec 29 % de départ pour les vacances de la Toussaint ce sont les Franciliens qui partent le plus, contre 18 % pour les habitants des autres régions. Conséquence d’un niveau de vie plus élevée ? Les catégories socioprofessionnelles supérieurs partent plus avec 27 % de vacanciers contre 14 % pour les catégories ayant des revenus inférieurs.

Les vacances de la Toussaint semble être le moment privilégié pour passer plus de temps avec sa famille, puisque ce sont les personnes avec des enfants de moins de 18 ans qui filent loin de la maison, avec 29 % des départs contre 17 % pour les personnes sans enfants.

Cette année les vacances de la Toussaint ont détrôné celles de février qui avait enregistré 17 % de vacanciers. Une nouvelle tendance qui se confirme ?


Plus d’1 million de visiteurs pour le Mondial de l’Auto

Le Salon de l’automobile version 2018 a attiré plus de 1 million de visiteurs cette année. Faisant de cette édition d’octobre un très bon cru. C’est moins qu’en 2004, qui avait marquée une année record avec 1,4 million de passionnés d’automobile. Sachant qu’à l’époque, le salon durait 5 jours de plus (donc un week-end supplémentaire) et rassemblait l’ensemble des constructeurs. Il y a deux ans, lors de la précédente édition du Salon de l’automobile, quelques milliers d’entrées avaient été comptabilisées en plus (1,068 million).

Bon bilan pour les constructeurs présents…

Le Mondial de l’auto (et de la moto) de Paris demeure donc le plus fréquenté des salons européens. De quoi faire regretter aux constructeurs absents cette année de ne pas avoir fait le déplacement ? Peut-être si l’on en croit les communications post-salons des différents acteurs. Le constructeur Français Citroën a d’ores et déjà fait savoir qu’il avait enregistré cette année un nombre record de commande. Chez le coréen Hyundai, on se félicite de sa participation au Salon. les nombres quotidiens de ventes ont augmenté de 60% et plus de 100 personnes par jour ont essayé un modèle de la gamme.

Un salon électrique !

Ce salon de l’auto a fait la part belle à l’hybride et à l’électrique bien que de grands constructeurs, acteurs majeurs de l’électrique aient choisi de bouder ce rendez-vous (comme Volkswagen, Fiat, Ford, Nissan, Volvo  ou Mazda). Presque tous les constructeurs présents ont présenté cette année une offre électrique ou hybride. Même si de leur côté, les constructeurs Français restent un peu timides de ce côté-là : rien chez Citroën ou chez Peugeot et une offre relativement limitée chez Renault avec la présentation de la Zoé 2…