Actualités

Audiences TV : Duo gagnant en cette fin de semaine sur ARTE
Duo gagnant en cette fin de semaine sur ARTE avec : 
L’aventure Humaine sur L’Orient-Express 
Samedi, le documentaire a rassemblé 1 005 000 téléspectateurs
pour une PDA de 4,8% sur Ens 4+

&

L’Homme qui tua Liberty Valance 
Dimanche, le film a rassemblé 1 121 000 téléspectateurs
pour une PDA de 4,8% sur Ens 4+

ARTE de belles opportunités d’audience à saisir en spots ou en parrainage.

Contact : Sylvie LEFORT 01.78.90.15.36  slefort@ketilmedia.com
——————————————————————————–
76 bd de la République – 92100 Boulogne-Billancourt – Tél : 01.78.90.15.36
Siret 790 128 581 00036

Mariage de raison chez les constructeurs allemands

L’union fait la force ! Y compris chez deux concurrents confirmés. BMW et Daimler (Mercedes Benz, Smart) annoncent un rapprochement inédit dans le domaine de la voiture autonome. Cette annonce de fin février fait suite à une précédente information qui confirmait le rapprochement des deux constructeurs sur leur service de mobilité et de véhicules à la demande.

L’objectif de cette alliance stratégique : le développement de services liés à l’autopartage, aux bornes de recharge, à la micro-mobilité ou encore aux services de VTC.

Une alliance inédite dédiée aux nouveaux services

Cette alliance devrait donc permettre aux deux groupes de pérenniser en leur sein des services de recherche et développement dédiés aux services automobiles du (si proche !) futur. Chaque constructeur bénéficiera par la suite des progrès effectués par l’autre et vice-versa.

Les deux services Car2Go de Daimler et DriveNow de BMW vont donc pouvoir collaborer étroitement et fusionner pour créer un géant européen du service automobile. En s’alliant, les deux acteurs allemands compteront donc plus de 20.000 véhicules répartis dans plus de 30 villes du monde et comptant d’ores et déjà plus de 4 millions d’utilisateurs.

Dans un communiqué, BMW et Daimler prennent quand même la peine de préciser qu’ils resteront bien concurrents sur leur cœur de métier, c’est-à-dire la production et la distribution automobile… « à l’ancienne » !


Les 50 ans du Concorde

Il y a 50 ans à Toulouse, le 2 mars 1969, décollait le Concorde pour un premier vol d’essai. Durant 4 décennies, cet avion a enchaîné les records. Petit tour d’horizon des différents chiffres qui ont marqué l’histoire aéronautique au cours des années 70, 80 et 90…

Vitesse : 2200 kilomètres à l’heure en croisière : Mach 2 en classe tourisme !!

Avec le Concorde, on dégustait sa Coupe de Champagne à plus de 2000 km/h. Un avion supersonique. Donc capable de voler au-delà de la vitesse du son. Bien au-delà d’ailleurs puisque le Concorde était en mesure d’atteindre 2 fois la vitesse du son moteurs poussés à fond, soit plus de 2400 km/h. Cette vitesse supersonique, jusque-là réservée aux avions militaires, permettait au Concorde de relier Paris à New York en moins de 4h.

Consommation : 20 tonnes à l’heure

Pas vraiment économe le Concorde. Mach 2, ça se paie au prix fort. L’avion supersonique en service chez Air France, et British Airways, les deux seules compagnies à l’avoir acheté, consommait environ 20 tonnes de kérosène par heure de vol. Il en coûtait donc près de 50 000 francs (environ 8000€) à un passager pour un aller-retour mythique. Pour certains, c’était le plaisir d’une vie. Pour d’autres, femmes et hommes d’affaires pressés, c’était une dépense nécessaire pour relier JFK avant l’heure de départ de Roissy !

4 millions de passagers

 Le 25 juillet 2000, le Concorde connaissait une fin tragique à Gonesse peu après son décollage de l’aéroport de Roissy. L’accident et les coûts élevés de l’entretien et du fonctionnement de l’appareil vont sonner le glas du Concorde en 2003. Au total, le Concorde aura transporté environ 4 millions de passagers. La tendance n’étant plus au vol supersonique, mais plutôt à l’économie, il est pour l’instant assez peu probable de voir voler dans les années à venir des avions du type Concorde. Pourtant, chaque constructeur (avion ou moteur) conserve en son sein une cellule de veille et de développement dédiée à l’espoir de transporter à nouveau un jour des passagers à Mach 2, voire plus… beaucoup plus !


Belle audience pour l’Aventure Humaine samedi soir sur ARTE
Belle audience pour l’Aventure Humaine samedi soir avec :

L’histoire cachée de la grande muraille 

Le documentaire a rassemblé 1 055 000 téléspectateurs
pour une PDA de 4,9% sur Ens 4+

ARTE de belles opportunités d’audience à saisir en spots ou en parrainage.

Contact : Sylvie LEFORT 01.78.90.15.36  slefort@ketilmedia.com
——————————————————————————–
76 bd de la République – 92100 Boulogne-Billancourt – Tél : 01.78.90.15.36
Siret 790 128 581 00036

Grand succès pour la Théma du mardi sur ARTE
Grand succès pour la Théma du mardi sur ARTE :

Religieuses abusées, l’autre scandale de l’Eglise 

Le documentaire a rassemblé 1 480 000 téléspectateurs
pour une PDA de 6,3% sur Ens 4+

ARTE de belles opportunités d’audience à saisir en spots ou en parrainage.

Contact : Sylvie LEFORT 01.78.90.15.36  slefort@ketilmedia.com
——————————————————————————–
76 bd de la République – 92100 Boulogne-Billancourt – Tél : 01.78.90.15.36
Siret 790 128 581 00036

Belle audience hier soir sur ARTE avec COCO AVANT CHANEL
Belle audience hier soir sur ARTE avec :

COCO AVANT CHANEL
De Anne Fontaine
Avec Audrey Tautou, Benoît Poelvoorde et Alessandro Nivola

Le film a rassemblé 1 237 000 téléspectateurs
pour une PDA de 5,2% sur Ens 4+

ARTE de belles opportunités d’audience à saisir en spots ou en parrainage.

Contact : Sylvie LEFORT 01.78.90.15.36  slefort@ketilmedia.com
——————————————————————————–
76 bd de la République – 92100 Boulogne-Billancourt – Tél : 01.78.90.15.36
Siret 790 128 581 00036

Une année record pour PSA

Le groupe automobile PSA vient de signer une année exceptionnelle. Le constructeur de Peugeot, Citroën et désormais Opel, a annoncé des résultats record pour l’année 2018. Le Chiffre d’affaires du groupe s’élève à 74,03 milliards d’euros, en progression de près de 19% par rapport à l’année précédente. Parallèlement, le bénéfice net du groupe bondit de… 47% et se chiffre à 2,83 milliards d’euros.

Une forte hausse des ventes de véhicules

PSA a vendu en 2018 près de 3,9 millions de véhicules, en hausse de 6,8% par rapport à 2017. Une performance significative boostée par l’intégration d’Opel. Sans les ventes de l’ex constructeur Allemand racheté l’année dernière, PSA aurait enregistré une baisse de ses ventes en raison de la forte chute des immatriculations en Chine et de l’arrêt de la commercialisation de ses véhicules en Iran en raison des sanctions américaines.

Des perspectives encourageantes pour les années à venir

En termes de marché, c’est principalement hors Europe que le Constructeur compte se développer. Des objectifs de progression fixés à environ 50%. Pour y arriver, il compte se développer sur les pays émergents, mais pas uniquement. Les États-Unis représentent un potentiel important pour Peugeot, tandis que PSA prévoit de positionner Citroën en Inde et Opel en Russie.

Des développements qui s’appuient sur de nouveaux marchés donc, mais aussi sur de nouveaux modèles. PSA planifie le développement de 116 modèles jusqu’en 2021. Une batterie de nouveauté qui s’appuie aussi notamment sur le développement de l’électrification. 50% de la gamme de véhicules devrait être déclinée en version électrique ou hybride d’ici 2022 pour atteindre 100% en 2025.


Smartphones : un chiffre d’affaires en hausse… Des ventes en baisse !

Selon un récent rapport de l’Institut GFK publié à l’occasion du Mobile World Congress qui s’est tenu il y a peu à Barcelone, le marché mondial du Smartphone se porte plutôt bien. GFK annonce un chiffre d’affaires en hausse de 5% en 2018, malgré des ventes… en baisse ! Il s’en est vendu plus d’1,4 milliards en 2018, pour un chiffre d’affaires global de 522 milliards de dollars.

Vendre moins, mais plus cher…

En fait, s’il se vend moins de smartphone, la stratégie de maintien de prix élevés semble fonctionner. Vendre moins, mais plus cher donc. L’étude Consumer Life de GFK montre ainsi que les tendances de consommation de ce type de produits évoluent. Les acheteurs de produits High Tech préfèrent ainsi posséder moins d’objets, mais de meilleure qualité. Les consommateurs valorisent aussi les expériences plutôt que les biens en tant que tel. Ils sont ainsi plus prompts à mettre le prix pour une taille de mémoire importante, un écran de plus grande taille et avec une meilleure définition ou encore un appareil photo d’excellente qualité. Les constructeurs de Smartphone leaders comme Samsung ou Apple l’ont bien compris en continuant à proposer des produits toujours plus chers.

Le péril vient de Chine…

La seule grosse alerte que rencontre actuellement ce marché du Smartphone vient de Chine. Après des années de très forte croissance, le marché chinois connaît une inquiétante inversion de tendance. Le marché chinois représente actuellement plus de la moitié de la production mondiale de téléphones intelligents. Au 4èmetrimestre, la demande chinoise a reculé de 19% par rapport à l’année précédente. Une baisse importante qui n’est pas complètement compensée par la croissance soutenue de pays d’Asie émergents comme entre autres l’Inde, la Thaïlande, le Vietnam ou l’Indonésie. Dans ces pays qui connaissent un fort développement, la croissance était en hausse de plus de 13% l’année sur la même période.



Nike lance (enfin) la chaussure auto-laçante

Nom de Zeus Marty ! Elles existent !!! Spielberg en rêvait, Nike l’a fait. La marque de chaussures de sport américaine a lancé le 15 février dernier les Baskets Adpat BB. Des chaussures qui s’adaptent automatiquement au pied de celui qui les porte, grâce à un ingénieux système de lacets automatiques et motorisés.

Une chaussure électrique…

Pas de lacets classiques donc pour ces chaussures du (retour vers le) futur, mais un système de fils métalliques reliés à un petit moteur électrique. Il suffit de glisser son pied dans ces baskets auto-laçantes pour qu’elles détectent automatiquement le bon niveau de serrage et de tension du câble. Une application sur smartphone permet de régler le niveau de pression idéal autour de chaque pied.

Ce petit moteur électrique est alimenté par une batterie dont l’autonomie s’élève, selon l’équipementier, de dix à quatorze jours.

L’application permet aussi de choisir la couleur de différents éléments visuels de la chaussure, parmi lesquels la semelle.

Une recharge à induction.

Pour la recharger, pas de câbles à trainer, mais un système de recharge à induction. Il suffit de poser les chaussures sur une plaque pendant 4 heures et c’est reparti pour 10 jours de laçage / délaçage ! Petite précision… de taille, il n’y a aucun risque d’électrocution !

Le modèle, déjà en rupture de stock, est commercialisé par Nike au tarif de 350€. D’autres équipementiers comme Puma se lancent aussi dans la chaussure auto-laçante. Leurs modèles devraient sortir aux alentours de 2020.