L’immobilier flambe et établit de nouveaux records

L’immobilier ne semble jamais s’être aussi bien porté. Selon de récents chiffres publiés par l’INSEE, le nombre de transactions immobilières concernant l’achat de maisons ou d’appartements est en forte progression. Fin mars, 985.000 transactions immobilières dans l’ancien sur un an avaient été enregistrées par les notaires.

Des ménages plus confiants

L’immobilier demeure un placement particulièrement prisé par les Français. Des transactions qui continuent à progresser, notamment en raison des taux d’intérêt toujours particulièrement bas. L’INSEE attribue aussi cette hausse de transactions immobilières à une certaine reprise de l’économie et à la baisse des chiffres du chômage. Les ménages, plus confiants en l’avenir, hésitent moins à se tourner vers ce type de placement et d’investissement. Et l’effet sur les prix est directement lié à cet engouement. Les prix des logements anciens ont progressé de 3% sur un an.

Une hausse des prix toujours marquée à Paris

Un phénomène de rareté et d’augmentation des prix qui touche particulièrement Paris et sa banlieue. En Île de France, les prix ont ainsi progressé de près de 4% en un an. Avec logiquement une hausse supérieure pour les appartements (+4,6%) par rapport aux maisons (+2,4%). Le prix du mètre carré n’a du coup jamais été aussi élevé dans la capitale et dans ses environs. À Paris, les prix de ce si rare (et si cher !) mètre carré a encore bondi de 6,4% au premier trimestre. En petite couronne, même si la hausse est plus limitée, elle s’établit quand même à plus de 4%.