Le marché publicitaire résiste bien au 1er trimestre

L’IREP et Kantar Media publient chaque trimestre leur baromètre unifié des marchés publicitaires, ou BIMP. Une étude qui estime les dépenses publicitaires des différents médias et canaux de communication disponibles sur le marché français.

Le marché publicitaire en hausse de 1,3% au 1er trimestre

Cette dernière livraison révèle certaine résistance du marché publicitaire. Les recettes publicitaires s’établissent à 1,950 milliards d’euros nets, en légère baisse de 1,3% par rapport au 1er trimestre 2018. Cette légère baisse du marché masque une bonne performance des médias « traditionnels » (qui inclut leur volet digital) que sont la presse, la TV, la Radio, le cinéma et l’affichage qui affichent une hausse de 0,7% par rapport à l’année dernière.

Parmi les médias qui progressent : la radio qui affiche une hausse de 2,5% (vs -3,3% au premier trimestre 2018). La télévision est elle aussi en hausse de 2,1%. La presse de son côté, poursuit sa baisse à -3,2%. Une baisse « ralentie » par rapport au 1er trimestre de 2018 grâce notamment au dynamisme du digital et à celui de certains acteurs comme Ketil Media, la régie publicitaire de, entre autres, Télé Z, Gourmand, Paris Worldwide ou encore Outdoor Go et Fairways Magazine.

La distribution demeure le secteur le plus investi

La Distribution demeure le secteur le plus important dans le volume des investissements publicitaires. Elle occupe 14% des dépenses nettes et est suivie par l’Automobile, en recul par rapport à 2018 mais qui pèse toujours plus de 11% des investissements. Les plus fortes hausses sectorielles reviennent aux secteurs de services (+23%), de la banque Assurance (+10%) et à celui des télécoms (+18%).

Une année positive pour le marché pub…

Des bons résultats pour les dépenses publicitaires qui s’inscrivent dans la continuité de la croissance du marché de la communication enregistré depuis 2 ans. Sur ce premier trimestre, l’effet s’est amplifié en janvier en raison notamment d’un rattrapage des dépenses après la baisse des investissements constatés en décembre 2018 liée aux mouvements sociaux qui ont touché le pays. L’IREP et Kantar Media estiment qu’en 2019, le marché publicitaire devrait afficher une progression de l’ordre de 1,8%