Le groupe Pernod Ricard s’intéresserait au marché du Cannabis !

Vous vous êtes déjà rendus dans un gala sponsorisé par le groupe Pernod Ricard ? Au bout de quelques heures vos veines irriguent de l’or jaune, vos paroles sentent l’anis et vos gestes s’amplifient à la manière d’un autochtone Marseillais.

Imaginez maintenant que dans cette même soirée vous puissiez vous époumoner d’herbe fraiche hilarante. Vous en rêviez ? Alexandre Ricard, PDG du numéro 2 mondial des spiritueux aussi, il a récemment déclaré regarder de près le marché du cannabis récréatif.

Rien d’étonnant, la législation de l’herbe outre atlantique évolue très rapidement en sa faveur, plus précisément au Canada et aux États-Unis où une part de marché est encore à prendre.

Depuis cet été la marijuana cristallise quelques désirs de conquête chez les cadors de l’enivrement. Constellation Brands qui nous exalte avec sa bière mexicaine Corona depuis 1925 vient d’investir 4 milliards de dollars dans la société canadienne Canopy Growt détenant des champs de beuh à perte de vue. Le brasseur Moison Coors et le groupe néerlandais Heineken font aussi partie de la fête et se lancent dans la course en commercialisant des boissons non alcoolisées infusées à la weed.

En France la consommation et la détention de cannabis reste illégal, mais aucune loi n’interdit l’investissement dans ce nouvel eldorado. Selon un rapport de la banque d’affaires Bryan, Garnier & Co, le marché mondial du cannabis pourrait s’envoler d’ici 10 ans jusqu’à représenter 140 milliards de dollars en 2027 contre 12 milliards en 2017.

 

En attendant de pouvoir librement planer dans les festivités de l’hexagone, vous pouvez toujours prendre l’avion et atterrir sur des territoires exotiques où les billets verts commencent à sentir la ganja.