66 millions de Français !

L’Insee a dévoilé fin décembre les nouveaux chiffres de la population française commune par commune. En synthèse, L’INSEE montre une baisse du nombre de communes, une attractivité migratoire des départements du Sud et de l’Ouest et un bilan migratoire déficitaire à Paris.

En 2015, la France comptait 66,19 millions d’habitants, en augmentation de 0,5% par an depuis 2010. 35 399 communes composent le territoire, en baisse par rapport aux précédents comptages. Une tendance baissière qui devrait se poursuivre dans les prochaines années compte tenu des regroupements à venir : 1 habitant sur 5 vit dans l’une des 100 communes les plus peuplées. En ce qui concerne la répartition de la population, 75 départements ont une population qui augmente depuis 2010, principalement dans le Sud et l’Ouest du pays. En revanche, 25 pays affichent un solde négatif, principalement situés dans le centre et dans le quart Sud Ouest du territoire, où la population est plus âgée. Le nombre de décès est supérieur à celui des naissances . La Creuse, la Nièvre et le Cantal sont les plus touchés par ce déclin démographiques.

39 départements voient le taux global d’évolution de leur population égal ou supérieur à la moyenne nationale, contre 53 entre 1990 et 2010.  Selon l’INSEE : « La population croît le plus fortement en Guyane, en Auvergne-Rhône-Alpes, sur la façade atlantique, en Occitanie, en Île-de-France et en Corse, notamment dans les départements alliant attractivité et dynamisme naturel ». En revanche, 32 départements ont un solde migratoire négatif, principalement dans le Nord de la France, l’Est et en petite couronne parisienne.

La Norvège championne du Monde de l’Electrique