Intelligence Artificielle, Google ouvre 6000m2 au coeur de la capitale

Google arrive en force à Paris, dans le 9ème arrondissement de juste à côté du siège actuel de l’entreprise, des locaux tout juste rénovés de 6000 mètres carrés ont été inauguré mardi 18 septembre afin d’accueillir chercheurs et ingénieurs spécialisés dans l’Intelligence Artificielle. « Nous travaillons en partenariat avec la communauté scientifique française, sur des sujets tels que la santé et la vision par ordinateur, et bientôt nous explorerons aussi d’autres domaines d’application comme l’art ou encore l’environnement. », nous dit le directeur du centre R&D de Google France.

Des géants du numérique qui aiment la France

Google n’est pas le seul implanté dans notre capitale, d’autres l’ont précédé, dès 2015 Facebook lançait un laboratoire de recherche fondamentale en Intelligence Artificielle avec un effectif de 40 personnes et qui devrait atteindre 100 personnes d’ici 2022. l’AI Research Paris Lab de Facebook essaye avant tout  « de résoudre l’une des principales limites du machine learning : les gros volumes d’exemples dont un ordinateur a besoin pour apprendre. » explique Antoine Bordes directeur du centre européen de recherche en IA Facebook.

Fujitsu a aussi ses locaux proches de Paris, sur le campus de l’école Polytechnique de Saclay et a obtenu le soutien de l’UE dans le cadre du programme de recherche européen « Horizon 2020 » avec comme projet la création d’une solution d’Intelligence Artificielle dans la sécurité des réseaux bancaires.

Samsung et IBM entendent eux aussi faire de Paris un des centres principaux de développement mondiaux en IA, ils ont déjà annoncé un plan de recrutement des ingénieurs cela représenterait respectivement 100 et 400 personnes plus que qualifiés.

Paris veut devenir un acteur majeur de recherche sur l’Intelligence Artificielle

Petit rappel, en Mars dernier le gouvernement avait annoncé son ambition de soutenir le développement de l’Intelligence Artificielle en France avec 1,5milliard d’euro investissement. Actuellement dominée par les États-Unis et la Chine cette nouvelle technologie s’installe sur l’hexagone accompagnée des plus grands groupes de la Hight-Teck pour faire de Paris un centre incontournable des technologies du futur.