Bilan très mitigé pour le transport ferroviaire

L’ARAFER, l’Autorité de Régulation des Activités Ferroviaires et Routières a publié la semaine dernière le tout premier bilan du transport ferroviaire de voyageurs en France. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce bilan n’est pas fameux ! Ce panorama montre à la fois une baisse de la part de marché du train comparé aux autres transports, une baisse de la fréquentation et une qualité de service à la peine.

La France dispose du deuxième réseau ferroviaire européen après l’Allemagne avec près de 29000 kilomètres de lignes exploitées, dont 2800 kilomètres de LGV à fin 2017. Cela en fait d’ailleurs le 2nd réseau à grande vitesse d’Europe, après l’Espagne. L’intensité d’utilisation du réseau est très disparate puisque 80% des trains de voyageurs circulent sur moins d’un tiers du réseau ferré.

Le train perd des parts de marché

En 2016, près de 1,2 milliard de voyageurs ont pris le train, très majoritairement les trains du quotidien qui à eux seuls pèsent… 90% des passagers transportés ! Globalement, le taux de remplissage moyen est 43% avec de fortes disparités entre les services : 25% en moyenne dans les TER et jusqu’à 67% dans les TGV.

Depuis 2011, la fréquentation des trains de voyageurs recule alors que celles des autres modes de transport (autocar, avion, voiture particulière) progresse. La part « modale » du ferroviaire demeure cependant supérieure à celle observée dans d’autres pays européens, mais elle continue à décroître en France alors qu’elle augmente dans les autres pays.

La fréquentation du train a baissé de 1% en 2016, alors les trafics intérieurs de voyageurs réalisés en voiture ont augmenté de 2,7%, ceux de l’avion de 3,8% et ceux des autocars interurbain de 17% !

Des recettes en baisse

Globalement, la recette commerciale du train a baissé entre 2015 et 2016 : elle s’établit à 7,8€ HT aux 100 km sur les services TER et Intercités (-3,2%). Dans les TGV domestiques, la recette aux 100km s’élève à 9,6€ HT en moyenne en 2016, en baisse de 2,4% sur 1 an.

En 2015, les entreprises ferroviaires ont réalisé un chiffre d’affaires de 13,4 milliards d’euros HT.  

Bilan très mitigé pour le transport ferroviaire