La consommation des boissons hors domicile en baisse en 2016

La consommation des boissons hors domicile en baisse en 2016

Selon l’institut Nielsen, qui suit depuis 2014 le marché Français des boissons en C.H.R dans son panel de détaillants hors domicile, l’année 2016 n’a pas été très bonne pour les ventes de boissons.

Une baisse de 2,7% imputable à une certaine morosité des Français et des touristes. Des consommateurs qui tendent à réduire leurs sorties et donc leur consommation de boissons hors-domicile, pour des raisons économiques, mais aussi par crainte des attentats qui ont largement impacté l’afflux des touristes, en particulier en Ile de France et sur la Côte d’Azur, deux régions importantes pour le C.H.R. Un contexte aggravé par une météo pluvieuse sur le premier semestre.

Mais cette baisse s’explique aussi par la mutation de l’univers hors domicile et du marché C.H.R : 2016 a vu le nombre total d’établissements baisser, notamment en ce qui concerne les hôtels et les restaurants. Seuls les bars de nuit sont en développement avec une croissance de 15% d’établissements supplémentaires cette année.

Côté produits, toutes les boissons trinquent ! Les cidres sont les plus pénalisés (-7,9%) suivis par les boissons sans alcool (-5,2%) et les spiritueux (-3,7%). Les bières résistent mieux selon le panel de Nielsen, avec un effet « Euro 2016 » (merci les Irlandais !) et un marché des bières locales ou artisanales qui se porte bien.